Floride : une tortue de mer a été retrouvée morte après avoir ingéré une centaine de morceaux de plastique

L’image d’une petite tortue de mer à côté de 104 morceaux de plastique placés en plusieurs rangées est devenue virale sur Facebook la semaine du 30 septembre dernier. La photo a été postée sur les réseaux sociaux le mardi 1er octobre par Gumbo Limbo Nature Center qui se trouve à Boca Raton en Floride.

La tortue, à peine plus grosse que la paume d’une main, était une tortue caouanne, connue sous le nom scientifique Caretta caretta. Après l’éclosion, elle avait rejoint la mer pour se nourrir, mais a été ramenée sur le rivage quelques semaines plus tard. Elle fait ainsi partie des tortues dites « washback ».

D’après la taille du bébé tortue, Leanne Welch, directrice du Gumbo Limbo Nature Center, estime que celui-ci était âgé de seulement un à deux mois.

L’action du Gumbo Limbo Nature Center

Depuis plus de 30 ans, le Gumbo Limbo Nature Center propose des programmes d’enseignement sur les sciences marines. D’autre part, le centre s’occupe également des tortues de mer de la région en sauvant et en réhabilitant celles qui ont besoin d’une intervention humaine pour survivre.

Selon la publication d’un membre du centre sur Facebook, c’est actuellement la saison des tortues washback à Gumbo Limbo et de nombreux bébés tortues sont rejetés le long de la côte  et ont besoin de leur aide. Il a expliqué que les tortues ne survivaient malheureusement pas toutes et que quasiment la totalité de celles qui sont mortes avaient du plastique dans leur système digestif.

Selon ses dires, les tortues meurent des suites de l’obstruction de leur tube digestif par les morceaux de plastique qu’elles ont ingérés.

Le plastique, une menace pour les tortues marines

Welch a déclaré que le cas de la petite tortue n’était pas le premier qu’ils ont rencontré, car tous les jours, ils recueillent des tortues mortes avec des débris de plastique dans l’estomac.

Avec la pollution de la mer par le plastique, plusieurs espèces de tortues marines dont Caretta carettaChelonia mydasDermochelys coriacea, Lepidochelys kempii et Eretmochelys imbricata sont gravement menacées en Floride, la plage leur servant de lieu de ponte.. De plus, selon l’Endangered Species Act, ces cinq espèces citées sont déjà menacées d’extinction.

Après 60 jours d’incubation dans le sable, les œufs de tortue éclosent et les bébés rejoignent la mer pour se réfugier dans les tapis d’algues flottantes appelées Sargassum durant leurs premières années de vie. Normalement, elles doivent y trouver de petites crevettes et autres crustacés comme source de nourriture, mais actuellement, il y a aussi beaucoup de morceaux de plastique.

La pollution des océans par le plastique est devenue un danger imminent non seulement pour la biodiversité marine mais aussi pour la planète toute entière. L’homme devrait prendre des mesures concrètes afin de résoudre ce problème.

Source : fredzone.org, publié le 19.10.19
Photo : Gumbo Limbo Nature Center

Les dauphins roses d'Amazonie sont contaminés au mercure
Le projet The Ocean Cleanup a collecté du plastique avec succès pour la première fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *