Un jeune dauphin échoué regagne le large grâce à une opération de sauvetage à Tarnos (Landes)

Avec les premières tempêtes de l’automne, des mammifères marins épuisés ou blessés s’échouent sur les côtes atlantique. C’est le cas d’un jeune dauphin retrouvé sur le sable à Tarnos (Landes), ce samedi, qui a pu regagner le large après une opération compliquée.

La plupart du temps, les dauphins qui s’échouent sur les plages du littoral aquitain après les tempêtes ne peuvent pas être secourus. Mais lorsque l’animal est encore vivant, tout est tenté pour le faire regagner le large.

C’est ainsi que deux bénévoles de l’association Itsas Arima se sont mobilisés, ce samedi 10 novembre, pour une opération de sauvetage compliquée sur la plage de Tarnos.

Contactés par l’observatoire Pelagis de La Rochelle, lui-même été alerté par un promeneur resté aux côtés du dauphin, Jean-Antoine et Emilie Moraux se sont rendus au secours de l’animal.

Aidés par la brigade animalière et nautique des sapeurs-pompiers d’Anglet, ils tentent de remettre l’animal à l’eau, mais le ressac est trop important.

Le cétacté est alors transporté par brancard puis chargé à bord du 4×4 des pompiers, afin d’être remis à l’eau sur la plage de la Digue, « protégée de la houle et des assauts de l’océan », comme le racontent les bénévoles sur la page facebook de l’association.

Le jeune dauphin est en détresse.

« Les yeux fermés, la respiration saccadée et des apnées de plus en plus longues sont inquiétantes. Nous devons avancer ! […] Direction la plage de la Digue. Quelques minutes suffisent mais engendrent un stress important pour le cétacé. » soulignent les spécialistes.

De retour dans des flots plus calme, le dauphin n’est pas encore tiré d’affaire, car il se perd une première fois dans une cavité formée par les rochers de la digue. Heureusement, il peut en être dégagé sans plus de blessures, et finit, enfin, par regagner le large.

Sauvetage réussi mais survie incertaine 

Néanmoins, comme le souligne Aurore Toulot, présidente d’Itsas Arima, la survie de ce dauphin est loin d’être assurée.

« La plupart du temps, quand nous parvenons à remettre le dauphin dans l’eau, il est retrouvé à nouveau échoué quelques jours plus tard », déplore-t-elle, en ajoutant « mais nous ne pouvons pas ne pas essayer de le sauver ».

La saison automne-hiver 2019-2019 a été particulièrement tragique pour les dauphins sur le littoral néo-aquitain, avec un nombre record d’échouages.

La plupart du temps, il s’agit d’animaux blessés après des captures accidentelles par les bateaux de pêche, précise Aurore Toulot.

Lors des tempêtes, ces animaux fragilisés s’échouent ensuite sur le littoral.

Au printemps, la lutte contre ce phénomène avait suscité une mobilisation des associations comme Sea Sheperd, ainsi que de l’opinion publique.

Après cette mobilisation, François de Rugy, alors ministre de la Transition écologique, avait annoncé la mise en place d’un plan de sauvegarde pour les dauphins.

En cas d’échouage, ne contactez pas directement l’association Itsas Arima, mais appelez l’Observatoire Pelagis au 05.46.44.99.10,  structure chargée de centraliser les informations sur les mammifères marins et d’organiser les prélèvements et/ou sauvetages.

Source : France TV Info – Publié le 10.11.2019
Photo de une : Itsas Arima
Un dauphin échoué sur une plage du Finistère chouchouté et sauvé par les pompiers
Canada ~ Des cordages de pêche ont causé la mort de la baleine noire Snake Eyes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *