Tempête Léon. Près de Nantes, le parc animalier Planète sauvage inondé

Le parc animalier Planète sauvage situé à Port-Saint-Père, près de Nantes, a dû fermer ses portes un quart d’heure après l’ouverture, ce dimanche 1er mars 2020. Une quarantaine d’hectares ont été inondés ; des dizaines d’animaux ont été mis à l’abri.

Cigognes, suricates, lémuriens, tortues : autant d’animaux qui ont dû être mis à l’abri, ce dimanche 1er mars 2020, au matin, au parc Planète sauvage, situé à Port-Saint-Père, près de Nantes. Les pluies diluviennes tombées avec le passage de la tempête Léon ont inondé une quarantaine d’hectares de ce parc animalier qui compte quelque 1 100 animaux.

Planète sauvage, qui a rouvert samedi 29 février après sa trêve hivernale, a rapidement pris la décision de fermer ses portes aux visiteurs. « Nous avons ouvert à 10 h, comme à l’habitude mais nous avons fermé à 10 h 15 en voyant la pluie », résume Clémentine Amar, responsable communication et marketing. La quarantaine de salariés ont passé la journée à mettre à l’abri les animaux. « Ceux du village africain ont été mis à l’abri dans d’autres bâtiments et à l’infirmerie », poursuit Clémentine Amar.

Les sapeurs-pompiers sont également intervenus pour pomper l’eau des bassins de la Cité marine afin de s’assurer que les dauphins ne sont pas en danger. « Ce dimanche soir, tous les animaux sont en sécurité », rassure la responsable communication. Restera aux équipes, cette semaine, de faire le point sur les dégâts occasionnés dans les bâtiments du parc.

Source : Ouest-France – Publié le 01/03/2020
Photo de une : Réseau-Cétacés

 

Californie ~ Une sénatrice dépose un projet de loi pour faire plier SeaWorld
Canada ~ La Nouvelle-Écosse choisie pour établir un sanctuaire de cétacés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.