Décision historique pour les orques transientes de Russie !

Via One Voice, publié le 8 avril 2020 :

Vendredi 3 avril 2020, le gouvernement russe a confirmé que les orques transientes figuraient dorénavant sur le « Livre Rouge de la Fédération de Russie », leur liste officielle des espèces en danger. Cela signifie que ces orques ne peuvent plus y être chassées, capturées, ni vendues à aucun parc, que ce soit en Chine ou ailleurs dans le monde.

Nous avions participé à la venue en Russie de l’équipe internationale composée notamment de Charles Vinick, Jean-Michel Cousteau et Ingrid Visser. Ils avaient pu se rendre sur place pour travailler avec les autorités sur les protocoles et le programme de libération, et passer du temps avec des responsables du gouvernement, les exhortant personnellement à cesser les captures des orques vivant dans leurs eaux. La mobilisation populaire a été inestimable pour dénoncer d’abord l’existence de la «prison des baleines», puis pour rendre sa liberté à chaque orque et béluga.

« Le représentant du gouvernement russe nous a remerciés et félicités pour notre travail l’année dernière pour aider à libérer les 97 orques et bélugas détenus dans la « prison des baleines » et pour avoir joué un rôle si important dans la décision de les ajouter au Livre rouge. Ses remerciements et nos remerciements s’adressent particulièrement à vous parce que votre soutien a permis à Jean-Michel Cousteau et moi-même d’emmener notre équipe internationale en Russie pour travailler avec les Russes sur les protocoles et le programme de libération, et passer du temps avec des responsables du gouvernement russe, les exhortant personnellement à ne plus laisser de telles captures se reproduire. Je ne peux pas vous remercier assez pour votre soutien l’année dernière lorsque nous nous sommes efforcés de trouver les fonds pour notre voyage ainsi que pour votre soutien à notre travail de création de sanctuaires (pour accueillir les orques des delphinariums). Votre soutien a été inestimable. Nos remerciements vont également aux milliers de militants russes qui ont porté la capture à l’attention du monde entier et préparé le terrain pour la participation de notre équipe. Et au gouvernement russe pour le leadership dont il fait preuve dans sa prise de décision. »

Extrait de la lettre de Charles Vinick, directeur exécutif du Whale Sanctuary Project, à Muriel Arnal, présidente-fondatrice de One Voice

C’est une immense victoire, la première fois en 23 ans que des espèces sont ajoutées à cette liste. C’est une décision historique !

Photo : Maarten Visser ~ commons.wikimedia.org

 

Canada ~ L'Aquarium de Vancouver pourrait fermer ses portes sans aide financière
On pourrait sauver les océans en 30 ans seulement, voici comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *