Pourquoi peut-on voir des groupes de grands dauphins près des côtes normandes ?

Mercredi 3 juin 2020 un groupe d’une trentaine de dauphins a été vu à environ un kilomètre des côtes d’Étretat (Seine-Maritime). Un phénomène rare ?

Un spectacle « incroyable », selon Colas Duclos, habitué des sorties en mer au large des côtes de Seine-Maritime. Mercredi 3 juin 2020, ce dernier a aperçu une trentaine de grands dauphins au large d’Étretat. Comment se fait-il qu’on puisse croiser cette espèce au large des côtes normandes ? C’est la question pas si bête du jour.

« Cette rencontre n’est pas exceptionnelle »

« L’an dernier à la même époque, j’avais déjà eu la chance d’apercevoir un groupe de grands dauphins lors d’une sortie en mer. Mais mercredi 3 juin, ils étaient une trentaine, à un kilomètre des côtes seulement, c’était super ! »

Colas Duclos a pensé qu’il pouvait s’agir d’un phénomène de migration. Mais selon François Gally, le directeur du Groupe d’étude des cétacés du Cotentin (Gecc), l’explication est tout autre :

« Contrairement aux grands dauphins sédentaires qui vivent dans la mer de la Manche, entre la Bretagne et la Normandie et qu’on estime à environ 400, les groupes de grands dauphins comme ceux aperçus à Étretat sont de passage. »

Et si à cette époque, il n’est pas rare d’en croiser c’est tout simplement « parce que cette personne était au bon endroit au bon moment et surtout qu’il faisait très beau. Cette rencontre n’est pas exceptionnelle parce que les dauphins de passage se déplacent sur notre littoral à cette période de l’année. En revanche, pouvoir en voir autant, c’est le résultat d’un ciel dégagé et d’une mer calme ».

« Ce sont des animaux curieux »

Une chance donc pour Colas et ses amis ce jour-là.

« Les dauphins ont besoin d’aller en surface pour respirer et ce sont des animaux curieux donc  ils vont avoir tendance à s’approcher des embarcations dont les passagers, quand le temps est au beau fixe, vont pouvoir les voir. »

Le directeur du Gecc insiste toutefois :

« Une fois qu’ils ont rassasié leur curiosité, ils vont repartir assez vite, il faut alors éviter de les déranger. C’est une espèce protégée à préoccupation mineure, mais c’est aussi un animal d’environ 300 kg. »

Le directeur du Gecc invite les témoins de ce magnifique spectacle à transmettre leurs vidéos dans une base de données : OBSenMer.

« Elle nous permet de répertorier les grands dauphins et surveiller leur évolution. »

Source : Actu.fr – Publié le 14.06.2020
Photo de une : Flickr

h

La beauté de cette baleine à bosse albinos est à couper le souffle
Australie ~ Le spectacle envoûtant des baleines à bosses à Sydney

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *