Nord de l’Europe ~ Si les baleines s’échouent de plus en plus, c’est peut-être à cause d’un sonar militaire

Ces dernières semaines, on a assisté à un triste spectacle. Comme le rapporte le site The Guardian, 29 baleines à bec se sont échouées sur les côtes du nord de l’Europe. D’après les experts, ce genre de phénomènes serait plutôt rare. Ils ont donc suggéré que cette série d’évènements aurait une seule et même cause.

Actuellement, les chercheurs privilégient la piste des exercices militaires. Ils pensent en effet que l’utilisation des sonars militaires serait à l’origine de l’échouage de toutes ces baleines. Effrayées par le bruit de ces sonars, ces espèces remonteraient trop rapidement vers la surface. Cela provoquerait chez elles un accident de décompression.

Par le passé, des études ont déjà traité des effets néfastes de ces sonars qui pousseraient certaines baleines « au suicide. »

Un seul survivant

Les 29 baleines dont parle The Guardian se sont échouées un peu partout sur les côtes du nord de l’Europe. Onze d’entre elles ont été retrouvées sur les îles Féroé. Parmi elles, cinq ont été tuées pour leur viande. Trois baleines ont été vues dans le Firth of Clyde en Écosse. Deux autres espèces se sont échouées au sud des Pays-Bas.

Sept baleines ont été aperçues à Rossknowlagh Beach, sur la côte ouest d’Irlande. Ensuite, quatre autres ont été observées en Belgique, en Angleterre et aux Pays-Bas. Enfin, deux baleines se sont arrêtées en mer du Nord. D’après The Guardian, une seule espèce est ressortie vivante de cette hécatombe.

Des baleines victimes des sonars militaires ?

Selon The Guardian, tout porte à croire que ces nombreux échouages ont été causés par des sonars militaires. En effet, le 10 juillet 2020, l’OTAN aurait mené un exercice de lutte anti-sous-marine au large de l’Islande.

Cette hypothèse n’a pas encore été confirmée par Rob Deaville et Matt Perking, de l’Institut de Zoologie de Londres, qui sont chargés de mener l’enquête sur ces échouages. Ils ont indiqué que les résultats des études menées sur une baleine retrouvée en Angleterre ne confirment pas la thèse de l’accident de décompression.

Pour sa part, le chercheur néerlandais Jeroen Hoekendijk pense qu’il est « très probable que les échouages qui sont signalés actuellement soient une conséquence directe de l’utilisation du sonar militaire. » Pour rappel, de précédentes recherches ont prouvé que ces exercices militaires pouvaient engendrer un phénomène de décompression s’apparentant à un suicide chez les baleines « qui s’éloignent très vigoureusement de la source du bruit.»

Source : Fredzone – Publié le 29.08.2020
Photo de une : Pxhere

h

Canada ~ Les tentatives pour sauver une baleine empêtrée se poursuivent dans le Saint-Laurent
Été meurtrier pour les dauphins en France à cause de la pêche intensive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *