Japon ~ La peur grandit pour la vie d’un petit rorqual alors que des images montrent qu’il tente désespérément de s’échapper, pris au piège dans des filets

Bien que le Japon soit une nation de chasseurs de baleines, « il est injustifiable, qu’importe les critères, de faire souffrir un animal de manière aussi cruelle », déclare un militant.

La peur grandit pour la vie d’un petit rorqual qui a été piégé dans des filets de pêche au Japon depuis le jour de Noël.

Les spécialistes de la marine craignent que le petit rorqual ne meure d’épuisement ou de faim dans les heures qui suivent.

Des images de drone montrent l’animal se cognant contre le labyrinthe de mailles, et plongeant en profondeur dans des efforts désespérés pour s’échapper.

Les filets, dans le port de Taïji, tristement célèbre pour ses chasses annuelles aux dauphins, sont en place toute l’année pour attraper du poisson, et ne sont pas destinés à cibler les rorquals ou baleines.

Selon les experts de l’agence japonaise d’investigation sur la vie sauvage, qui travaille sur les questions liées à la faune, aucune tentative n’a été faite pour relâcher le petit rorqual depuis qu’il a été accidentellement piégé le jour de Noël.

Le risque d’enchevêtrement augmente, et l’animal s’affaiblit sans nourriture, selon les militants.

L’agence d’investigation déclare qu’il est « insupportable » d’observer le mammifère qui tente frénétiquement de s’échapper et demande aux autorités d’intervenir.

Ren Yabuki, de l’agence, a déclaré « Bien que le Japon soit une nation de chasseurs de baleines, il est injustifiable de faire souffrir un animal de manière aussi cruelle. L’indifférence face à la souffrance de cet animal est choquante ».

Les citoyens britanniques ont été invités à protester auprès de l’Agence japonaise des pêches et de la Coopérative de pêche de Taïji, propriétaire des filets, ainsi que de l’ambassade du Japon à Londres.

Mais il est à craindre que le petit rorqual ne survive pas car les pêcheurs sont en vacances jusqu’à mardi.

Georgie Dolphin, de la Humane Society International, a affirmé : le petit rorqual doit être de plus en plus en détresse et ne devrait pas avoir à endurer de telles souffrances inutiles. Nous implorons l’Agence japonaise des pêches d’intervenir pour le libérer.

« Il est déchirant de voir le petit rorqual tenter de se libérer. Heureusement, des militants dévoués sont sur le terrain pour documenter la situation, mais s’il n’est pas relâché rapidement, nous craignons le pire ».

Les militants affirment que l’animal nage en cercle plus étroit qu’au début et qu’elle est incapable de suivre ses instincts de migration.

Le Dolphin Project a affirmé que Yabuki avait été agressé physiquement lorsqu’il s’est approché des propriétaires des filets.

Chaque année, de septembre à mars, une chasse aux dauphins à grande échelle est menée à Taiji. Les animaux sont rassemblés par des « banger boats » et conduits dans des eaux peu profondes où ils sont piégés par des filets. Beaucoup sont abattus à l’aide de couteaux, d’autres sont vendus et envoyés à l’étranger, dans des parcs d’attraction marins.

La semaine dernière, au moins 85 dauphins ont été capturés dans un groupe de grands dauphins, selon le « Dolphin Project Group ».

Il est rare que des baleines soient prises dans les filets du port, mais une baleine à bosse qui avait été pris au piège le mois dernier a été libéré en un jour.

Source : Opresse – Publié le 02.01.2021
Vidéo de une : Youtube

h

Ile de Ré : un sauvetage de dauphins hors normes
Chasse au dauphin à Taïji (Japon) – Bilan semaine du 21 au 27 décembre 2020 #17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *