Pour la première fois en 40 ans, les baleines sont de retour dans les régions polaires

En l’es­pace de 70 ans, les balei­niers ont causé la mort de plus d’1,3 million de mammi­fères marins rien qu’en Antar­c­tique, causant la déser­tion des pôles par ces géants des mers. Mais près de 40 ans après l’in­ter­dic­tion de la pêche à la baleine dans l’océan Austral, la scien­ti­fique Lauren McWhin­nie, de l’uni­ver­sité Heriot-Watt, a annoncé le retour des baleines dans les eaux du pôle Sud dans The Conver­sa­tion le 1er janvier.

Au début du XXe siècle, près de 3 000 baleines étaient chas­sées tous les jours dans les envi­rons de la Géor­gie du Sud. Près de quatre décen­nies après l’in­ter­dic­tion de la pêche à la baleine, en 1984, les premiers signes du retour des grands céta­cés sont enfin visibles en Antar­c­tique. La popu­la­tion de baleines bleues semble enfin remon­ter avec près de 41 nouveaux indi­vi­dus réper­to­riés dans les envi­rons de l’île britan­nique au cours des neuf dernières années.

« Leurs habi­tats ici sont encore rela­ti­ve­ment vierges, et ils offrent pour le moment des appro­vi­sion­ne­ments alimen­taires assez stables », écrit la cher­cheuse. Avec la limi­ta­tion de la pêche indus­trielle, de nombreuses espèces reprennent place dans les eaux des deux pôles.

Des signes de réta­blis­se­ment ont été docu­men­tés pour les baleines à bosse dans l’ouest de la pénin­sule antar­c­tique, tandis que dans l’ex­trême nord, les popu­la­tions de baleines boréales s’ap­prochent des volumes d’avant la chasse à la baleine. Tandis que dans la mer des Tchouktches, près de l’Alaska, ce sont les rorquals communs et les petits rorquals qui sont main­te­nant régu­liè­re­ment obser­vés.

Mais de nouveaux dangers risquent de mettre à mal les efforts consen­tis. En effet, le réchauf­fe­ment clima­tique et le bruit causé par la navi­ga­tion et la recherche de nouveaux forages troublent les espèces marines. De nouvelles problé­ma­tiques qu’il faudra rele­ver dans les prochaines années si l’on veut permettre à ces mammi­fères marins de pros­pé­rer à nouveau.

Source : Ulyces – Publié le 05.01.2021
Photo de une : Saiga-Voyage

h

Chine ~ L’observation inédite de spécimens vivants de baleines à bec
Nouvelle-Zélande ~ Stabilisation du nombre de dauphins d'Hector grâce au sanctuaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *