5 choses surprenantes sur les cétacés

Pour regarder la vidéo c’est ici

« L’amour compte. L’empathie est importante. C’est bien de se le faire rappeler par d’autres espèces avec qui nous partageons cette planète. » 5 choses surprenantes sur les cétacés.

Les femelles dirigent

Bryan Skerry, Photographe et explorateur pour National Geographic explique que les sociétés auxquelles appartiennent les orques ou les cachalots sont des sociétés matrilinéaires. Elles sont dirigées par les plus vieilles et les plus sages, les femelles du groupe prennent toutes les décisions.

Ils communiquent à l’oral

La science a montré qu’à sa naissance, un béluga porte le nom de sa mère et “baragouine”, avant d’apprendre et maîtriser progressivement le langage des autres bélugas. Alors, l’animal reçoit son propre nom et ils s’appellent entre eux avec des noms, comme les dauphins.

Ils ont des cultures différentes

Au sein d’une même espèce génétique, ces animaux se comportent différemment suivant où ils vivent dans le monde. C’est une manière très intelligente de se nourrir, visible uniquement dans ce groupe. La mère apprend également ce comportement à ses petits. Le processus n’est pas inné, parfois ils mettent plusieurs années avant d’y arriver.

Des baleines à bosse chassent avec des bulles

Cette technique, aussi appelée pêche au “filet de bulles” consiste pour les baleines à former une sorte de grand filet avec des bulles autour d’un banc de poissons. Effrayés, ces derniers se rassemblent dans de petits groupes, que les baleines attrapent avec leur bouche.La science a révélé récemment que même une baleine seule peut accomplir cette technique. Et seulement une soixantaine de baleines sur ces 2500 utilisent cette méthode.

Les orques et la mort

Ce phénomène a déjà été observé dans le Pacifique Nord-Ouest en Amérique, aux États-Unis : Une mère était en train de porter son petit mort pendant de nombreux jours. Ces comportements, Brian Skerry les explique dans la série documentaire “Les secrets des baleines, diffusée sur Disney +.

Bryan Skerry conclut : “Ce que nous pouvons apprendre des cétacés, c’est vraiment un rappel de ce que nous savons déjà : que l’amour, l’empathie et la famille comptent beaucoup et que prendre soin de la prochaine génération devrait être une priorité dans ce que nous faisons au quotidien.

Source: Brut – Publié le 22.04.2021
Image de Une: Pixabay

A la découverte de Madère, sanctuaire des baleines
Des caméras filment pour la première fois un bébé cachalot en train de téter sa mère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *