Premières baleines de l’année à Rurutu (Polynésie française)

Un pêcheur de Rurutu a signalé les premières baleines à bosses de l’année aux Australes. L’association Mata Tohora appelle à la prudence et à la courtoisie avec ces cétacés qui arrivent d’une migration de plus de 6000 kilomètres.

Jolie rencontre pour Tevai Malinowski. Le pêcheur de Rurutu, qui est aussi whale-watcher, a observé ses «premières baleines de l’année» cette semaine. Une rencontre signalée à Mata Tohora dont il est un des bénévoles du le réseau d’observation des cétacés. À la saison fraîche, les baleines à bosse quittent les eaux de l’Antarctique et remontent sous nos latitudes pour «se reposer et pour mettre bas au calme à l’abri des prédateurs», comme le rappelle l’association. Si elles sont aussi visibles dans les îles de la Société, dans le reste des Australes et jusqu’à aux Marquises, les eaux calmes de Rurutu sont particulièrement prisées par ces cétacés.

La migration étant progressive, les observations devraient être encore rares pendant quelques semaines. Mais Mata Tohora appelle déjà à une attitude responsable et respectueuse lors de ces rencontres qui arrivent souvent près des récifs, dans les passes et certaines baies.

« Soyons courtois et laissons les tranquilles, le voyage fut long et fatigant… »  écrit l’association de défense des mammifères marins. Mata Tohora recherche aussi de «nouveaux bénévoles observateurs pour nous informer de vos belles rencontres de cétacés».

Source: Radio 1 – Publié le 08.05.2021
Image de Une: Pixabay

Canet - Après un requin et une baleine, des dauphins s'invitent près de la côte catalane
Aidez les scientifiques à retrouver la baleine grise aperçue à Bormes-les-Mimosas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *