Adoption : un grand dauphin repéré avec un bébé globicéphale

Des biologistes ont récemment observé un grand dauphin accompagné d’un bébé globicéphale en Nouvelle-Zélande. Le jeune spécimen semblait interagir avec la femelle à la manière d’un petit avec sa mère, ce qui laisse à penser qu’il pourrait avoir été adopté. Or, des cas d’adoptions interespèces ont bien déjà été documentés, mais ils restent rares dans la nature.

De grands dauphins ont déjà adopté ou “acquis” des petits d’autres espèces. Cependant, les spécimens concernés appartiennent généralement à des espèces de même taille ou plus petites que les grands dauphins, tels que les dauphins communs. Les globicéphales sont quant à eux plus imposants que les grands dauphins. Seul un cas d’adoption entre ces deux espèces avait été documenté jusqu’à présent (dans le détroit de Gibraltar).

Il y a quelques jours, des biologistes du Far Out Ocean Research Collective ont aperçu ce qui pourrait être un autre cas d’adoption au large de Paihia, en Nouvelle-Zélande. Jochen Zaeschmar, l’un des chercheurs, rappelle toutefois que de telles acquisitions de petits ne sont pas nécessairement les actes “altruistes”. Il arrive en effet parfois que les grands dauphins “volent” des petits par simple instinct maternel (un peu mal placé).

Une alliance temporaire

Dans une publication Facebook, le collectif rapporte que la femelle concernée avait été repérée à plusieurs reprises au sein d’un groupe mixte de fausses orques (Pseudorca crassidens) et de globicéphales (Globicephala). Il est donc possible que le petit ait été “subtilisé” ici. Les chercheurs soulignent également qu’un tel mélange d’espèces n’est pas rare dans les eaux de la Nouvelle-Zélande. Aussi, il est possible que le petit retrouve bientôt ses parents biologiques ou d’autres membres de la même espèce (les globicéphales élèvent leurs petits en commun).

En effet, des adoptions comme celles-ci ne s’étendent généralement pas au-delà de quelques mois d’après Jochen Zaeschmar. Bientôt, le globicéphale deviendra très gros par rapport à un jeune dauphin, ce qui signifie que ses besoins en lait maternel seront plus importants que ce que sa mère adoptive ne pourra lui offrir.

dauphin globicéphale

dauphin globicéphale

Crédits : Far Out Ocean Research Collective

Rappelons qu’en 2018, des chercheurs avaient également documenté la vie d’un jeune narval orphelin accepté dans un groupe de bélugas à l’Est du Canada, bien loin de son habitat naturel. D’après les biologistes, l’animal avait probablement fui la fonte des glaces liée au changement climatique. Ces mammifères marins, qui évoluent normalement plus au nord, sont en effet de plus en plus amenés à évoluer plus au Sud pour suivre leurs proies.

Source : SciencePost – Publié le 29.05.2021
Photo de Une : Far Out Ocean Research Collective
.

L’œil du photographe : le Français et la baleine
La première baleine de la saison observée au large de La Réunion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *