5 documentaires disponibles en streaming pour plonger dans la Journée mondiale de l’océan

À l’occasion de la Journée mondiale de l’océan, ce 8 juin, on vous propose une sélection de cinq documentaires beaux, inspirants ou qui mettent la lumière sur des problématiques encore bien présentes dans nos profondeurs marines.

 

« Le Secret des baleines » (sorti le 22 avril 2021 sur Disney+)

« Les baleines aiment d’un amour profond, elles jouent avec joie et pleurent leurs défunts… » C’est avec ces mots que s’ouvre le premier des quatre volets de la série documentaire exceptionnelle « Les Secrets des Baleines », que lance Disney+ ce 22 avril, Jour de la Terre. Des mots prononcés par sa narratrice Sigourney Weaver, avec qui on découvre tout ce qu’on ignorait de ces cétacés géants, menacés, eux aussi, d’extinction. Pendant trois ans, Brian Skerry, photographe et explorateur pour « National Geographic », est littéralement entré dans l’intimité de cinq espèces, dans plus de vingt contrées du globe, et en a ramené des images non seulement superbes mais extrêmement instructives et bouleversantes. Un film produit par le cinéaste primé aux Oscars et défenseur de l’environnement, James Cameron (« Titanic », « Avatar »).

 

« Seaspiracy » (sorti le 24 mars 2021 sur Netflix)

En 2014 sortait « Cowspiracy », un documentaire qui levait le voile sur les rouages de l’élevage industriel. Sept ans plus tard, Netflix dégaine le documentaire « Seaspiracy », long de 89 minutes et présentant cette fois les conséquences accablantes de la pêche à grande échelle. Cette saisissante plongée en eaux troubles, réalisée et racontée par un jeune britannique de 27 ans, Ali Tabrizi, nous révèle les pires secrets de nos océans et encourage le public à revoir sa consommation de poissons et crustacés. Insoutenable et nécessaire.

 

« Le blues des océans » (sorti en 2017, disponible sur Arte.tv jusqu’au 2 août 2021)

Arte nous propose un voyage à la découverte des initiatives pour préserver la survie des écosystèmes marins du Pacifique. Avec des images à couper le souffle, une ode cinématographique aux océans doublée d’une plongée choc dans un univers en péril.

Disponible gratuitement ici.

 

« A Plastic Ocean » (sorti en 2016 sur Netflix)

Ce documentaire de 100 minutes montre l’amoncellement de débris plastiques flottants dans les océans et met en lumière les conséquences de cette forme de pollution sur l’environnement. Avec la championne d’apnée Tanya Streeter.

 

« Le paradis des requins » (sorti en 2009 et disponible sur Disney+ depuis le 24 mars 2020)

Partez pour un rendez-vous exceptionnel en compagnie d’Enric Sala, un des plus grands écologistes marins au monde. Accompagné d’une équipe de chercheurs, il vous propose une immersion dans les Line Islands, ces îles reculées aux récifs coralliens vierges. Ces zones marines, qui incarnent l’espoir de créer des lieux protégés, sont très hostiles et dominés par les requins. Et ce ne sont pas les vagues puissantes et les récifs tranchants qui vont aider les chercheurs dans leur voyage… 

Source : Sudinfo.be – Publié le 08.06.2021
Image de Une : Netflix, Disney+, Arte
.
Les statues immergées de James deCaires Taylor, musée hors norme et paradis écologique au large de Cannes
La Thaïlande marque la Journée mondiale des océans en exhortant les Thaïlandais à préserver la vie marine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *