Un détecteur de bombes nucléaires permet de découvrir une population inconnue de baleines bleues

Les microphones utilisés par un système de détection de bombes nucléaires ont permis aux scientifiques de découvrir une nouvelle population de baleines bleues pygmées dans l’océan Indien.

Une population entière de baleines bleues dans l’océan Indien a été découverte grâce aux données de l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires (CTBTO), a annoncé l’université de Nouvelle-Galles du Sud en Australie.

La CTBTO est un organisme international qui surveille les essais internationaux de bombes nucléaires. C’étaient ses microphones qui ont capté le chant des baleines, qui est unique pour chaque population.

Après avoir analysé les caractéristiques de ce chant, les chercheurs ont conclu qu’il était typique des baleines bleues pygmées. Pourtant, il ne ressemblait à aucun chant déjà enregistré dans l’océan.

Mammifères reclus

Dans le communiqué universitaire, l’écologiste marine Tracey Rogers se réjouit du fait que «le même système qui protège le monde des bombes nucléaires nous permet de détecter de nouvelles populations de baleines». Selon elle, cela devrait également permettre, à long terme, d’analyser l’état de l’environnement marin.

La plus petite sous-espèce reconnue de baleines bleues, la baleine bleue pygmée est néanmoins capable d’atteindre 24 mètres de long. Vu son caractère reclus, elle est difficile à localiser et à étudier. Or, leurs chants peuvent être capturés à une distance allant jusqu’à 500 kilomètres.

Dans une étude dévoilée en 2012, des chercheurs de l’université d’Otago, en Nouvelle-Zélande, concluaient que les baleines pygmées appartenaient à la famille des cétothériidés, un taxon apparu il y a 15 millions d’années et considéré comme disparu depuis deux millions d’années.

Source : Sputnik – Publié le 13.06.2021
Image de Une : Représentation de Cetotherium CC BY-SA Nobu Tamura
.
Entrez dans le monde mystérieux des fausses orques
Apprendre des cétacés nous rendrait meilleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *