Les massacres de dauphins au Pérou…

Au Pérou, les dauphins sont tués illégalement à des fins de consommation alimentaire. Ces tueries, conséquence de la pauvreté qui frappe la population locale, sont rapportées pour la première fois en 1960.

Dans les années 1970, la viande de dauphin commence à être vendue sous le nom « MUCHAME« . Cette viande, servie en apéritif, est extraite de la partie dorsale de l’animal.

Dans les années 80, 5 espèces de petits cétacés sont pêchées dans un but de consommation humaine : le lagénorhynque obscur, le marsouin, le dauphin commun, le grand dauphin et le globicéphale.

 

MassacresPerou1.jpg

 

En 1989, la population péruvienne de lagénorhynques obscurs est déclarée en péril par l’IUCN et le Ministère de la Pêche interdit, le 23 novembre 1990, le prélèvement, le traitement et la commercialisation des petits cétacés ; mais la mise en application de cette règle a complètement échoué.

En 1993, une inspection privée des ports et des poissonneries indique que le commerce de la viande de dauphin a augmenté (de 15 000 à 20 000 individus par an).

A la suite des publications traitant du problème, le Ministère de la Pêche interdit pour la seconde fois, le 5 août 1994, le prélèvement, le traitement et la commercialisation des petits cétacés, mais là encore c’est un échec.

En 1996, l’organisation « Cruzada por la Vida » lance une campagne publique dénonçant le massacre des petits cétacés au Pérou. A la suite de cette campagne, le Congrès péruvien vote, le 2 avril 1996, la protection de plusieurs espèces de dauphins et en interdit le prélèvement, le traitement et la commercialisation.

Finalement, grâce à cette loi et à la campagne publique d’information, la consommation chute et la viande de dauphin n’est plus vendue en supermarchés. Cependant, de récentes investigations de l’association péruvienne Mundo Azul ont prouvé que le commerce de la viande de dauphin se pratique toujours, de manière officieuse, au profit des restaurants et des poissonneries locales…

Mundo Azul est une association à but non lucratif, fondée en 1999, dont le but est la protection des espèces marines et côtières et de l’écosystème, l’exécution de recherches scientifiques, le développement de moyens permettant d’utiliser les ressources naturelles et de sensibiliser les consciences sur l’environnement.

Pour obtenir des informations supplémentaires :  Mundo Azul

Télécharger le dossierfichier pdf 

 

« C’est le moment pour les protecteurs de l’environnement et les amis des dauphins à travers le monde de prendre conscience de ce problème et de réagir…»