Les baleiniers japonais éperonnent l’Ady Gil, navire de Sea Shepherd…

… Le fameux catamaran est en train de couler dans l’océan Antarctique.

Six membres d’équipage secourus par l’autre navire de Sea Shepherd, le Bob Barker

L’attaque en vidéo : Japanese whalers run over Sea Shepherd boat

Communiqué du Capitaine Paul Watson

Lors d’une attaque filmée et survenue sans aucune provocation préalable, le navire baleinier japonais, le Shonan Maru II a délibérément éperonné le catamaran Ady Gil de Sea Shepherd, causant des dommages catastrophiques au navire.
Les six membres d’équipage ont été immédiatement secourus par l’équipage du Bob Barker, l’autre navire de Sea Shepherd. Aucun membre d’équipage de l’Ady Gil n’a été blessé.
L’Ady Gil a de fortes probabilités de couler et les chances de récupérer le navire sont très minces.

L'Ady Gill - (C) Sea Shepherd

Selon le Capitaine Chuck Swift, témoin occulaire à bord du Bob Barker, l’attaque est survenue alors que les deux navires étaient à l’arrêt complet. Le Shonan Maru II a soudainement démarré et a délibérément éperonné l’Ady Gil, arrachant l’avant du bateau sur une longueur de 2 mètres. D’après le Capitaine Swift, il semblerait que le bateau ne puisse pas être sauvé.
« Les baleiniers japonais se lancent dans une escalade de la violence dans ce conflit » dit le Capitaine Watson. « S’ils croient que les deux navires restant sur place vont battre en retraite hors du sanctuaire baleinier de l’Antarctique, face à leurs actes extrémistes, ils se trompent. Nous sommes maintenant dans une véritable guerre pour les baleines et nous n’avons aucune intention d’abandonner. »
Le Capitaine Paul Watson, à bord du Steve Irwin fait route à grande vitesse vers la zone mais reste à 500 miles nautiques au nord. Le Bob Barker a momentanément cessé la poursuite du Nishin Maru (le bateau mère de la flotte baleinière) pour secourir l’équipage de l’Ady Gil. Les navires japonais ont d’abord refusé de répondre au signal de détresse envoyé par l’Ady Gil, avant de se résoudre à y répondre. Cela étant dit, ils n’ont offert aucune assistance à l’équipage de l’Ady Gil ou du Bob Barker.
L’incident a eu lieu à 64 degrés et 3 minutes Sud et 143 degrés et 9 minutes Est.
Jusqu’à ce matin les baleiniers japonais ignoraient complètement l’existence du Bob Barker. C’est le dernier venu dans la flotte de Sea Shepherd. Il a quitté l’île Maurice le 18 décembre et a pu progresser discrètement le long de la banquise en partant de l’ouest alors que la flotte baleinière était concentrée sur le Steve Irwin arrivant au nord.
« C’est une perte substantielle pour notre organisation» a dit le Capitaine Watson. « L’Ady Gil, anciennement nommé Earth Race constitue une perte de presque deux millions de dollars. Cependant, la mort d’une seule baleine a plus d’importance pour nous et nous n’avons pas perdu l’Ady Gil en vain. Ce coup porté ne fait que renforcer notre détermination et n’affaiblit en rien notre état d’esprit».
Sea Shepherd demande au gouvernement australien d’envoyer un navire pour restaurer la paix dans le territoire maritime australien de l’Antarctique. Nous avons un équipage composé de 77 personnes originaires de 16 pays répartis sur 3 navires, 6 d’entre eux étaient à bord de l’Ady Gil. Parmi l’équipage, 21 citoyens australiens : 16 à bord du Steve Irwin et 5 à bord du Bob Barker. Sea Shepherd considère qu’il est de la responsabilité du gouvernement australien de protéger ses concitoyens qui travaillent à protéger les baleines de la chasse illégale perpétrée par le Japon en plein sanctuaire baleinier.

L’Australie se doit d’envoyer un navire sur les lieux aussi vite que possible pour protéger à la fois les baleines et les citoyens australiens qui les défendent” dit Laura Dakin, originaire de Camberra, Chef de cuisine à bord du Steve Irwin. « Ces eaux sont en territoire antarctique australien et ce que je vois, ce sont des baleiniers japonais qui font ce qu’ils veulent en toute impunité, avec aucun navire du gouvernement australien à l’horizon. Donc, Peter Garret, j’ai une question pour vous : où diable êtes vous ? « 

whaling_--(C)_dalli58.jpg

 

Donnons aux baleines un vrai sanctuaire : Soutenons Sea Shepherd !
Sea Shepherd, le Japon et les Baleines dans le Sanctuaire de l'Antarctique...

Laisser un commentaire