Le moratoire sur la chasse à la baleine menacé ! Réagissez !

La Commission Baleinière Internationale (CBI) a dévoilé jeudi une proposition de compromis destinée à résoudre les désaccords de longue date sur la chasse à la baleine, autorisant notamment une pêche commerciale limitée sur les 10 ans à venir qui passera sous son contrôle. 

AFP – le 23 avril 2010, 06h03


La Commission Baleinière Internationale (CBI) a dévoilé jeudi une proposition de compromis destinée à résoudre les désaccords de longue date sur la chasse à la baleine, autorisant notamment une pêche commerciale limitée sur les 10 ans à venir qui passera sous son contrôle.

La Commission, qui a mené plusieurs mois de négociations parmi les grandes nations, a estimé que cet ensemble de mesures représentait « un équilibre délicat de concessions » et que « personne ne pouvait prétendre avoir gagné ou perdu ». Cette proposition, qui sera soumise au vote lors d’une réunion en juin au Maroc, met en place un plan sur 10 ans, aux termes duquel toute la pêche à la baleine dans le monde sera soumise au contrôle de la CBI. La proposition prévoit que les prises japonaises en Antarctique baisseront pour s’établir à 410 baleines au cours de la prochaine saison de pêche, puis à 205 spécimens lors de la saison 2015-2016. Le Japon, dont les citoyens sont de grands amateurs de viande de baleine, prévoit actuellement de tuer entre 765 et 935 baleines chaque saison en Antarctique, même si ses dernières prises en date sont tombées à 507 baleines, en raison du harcèlement en mer mené par des défenseurs de l’environnement. Le compromis autoriserait également durant la période de dix ans la pêche baleinière par l’Islande et la Norvège, ainsi que par les bateaux japonais dans l’océan Pacifique. Mais il interdirait à tout nouveau pays de se mettre à la chasse à la baleine. 

Un moratoire de la CBI – qui réglemente la chasse et la conservation des cétacés – datant de 1986 proscrit toute chasse commerciale mais la Norvège et l’Islande l’ignorent tandis que le Japon exploite une faille juridique du texte, affirmant pêcher à des fins scientifiques. Les prises japonaises en Antarctique ont provoqué la colère de l’Australie, fermement opposée à la chasse aux cétacés, qui a menacé de traîner Tokyo devant la justice internationale si le Japon ne cessait pas sa pêche dans cette zone. L’Australie a indiqué début avril ne pas pouvoir « soutenir le compromis global » discuté à la CBI », s’inquiétant du soutien croissant à un programme limité de chasse commerciale. Hostile à la chasse des baleines, la Nouvelle-Zélande s’était néanmoins dit de son côté favorable au compromis, estimant que l’absence d’accord menacerait l’existence même de la CBI. Washington, qui a aidé à faire avancer le compromis, a refusé de se prononcer sur la proposition, prévoyant de nouvelles négociations d’ici au sommet de juin. « La chose importante dans cette affaire est que la CBI ne fonctionne pas actuellement », a expliqué à l’AFP Monica Medina, commissaire américaine à la CBI. « Même avec le moratoire en vigueur, le nombre de baleines tuées est en hausse et si nous pouvons inverser la tendance et faire baisser ce nombre, ça serait une bonne chose ». Les partisans du compromis avancent que les négociations à la CBI ont été tellement parasitées par les querelles sur la pêche, que la commission n’a pris aucune mesure concernant les menaces croissantes sur les baleines que représentent le changement climatique, les collisions avec les bateaux ou les filets dans lesquels elles s’empêtrent. Les défenseurs de l’environnement critiquent en revanche durement la proposition de la CBI, estimant qu’elle récompense l’Islande, le Japon et la Norvège d’avoir contourné le moratoire de 1986 et risque de relancer le marché, actuellement en baisse, de la viande de baleine.

A écouter – Chronique sur Europe 1 :  Autoriser la chasse à la baleine ?

 

(C) Dagur Brumpfsson-Ryan Harvey_Flickr-trevor_clerck77_FLickr.jpg

 BALEINES EN DANGER !

Un appel mondial massif est nécessaire dès maintenant et RC vous invite à signer la pétition ci-dessous. Initiée par Avaaz, celle-ci sera remise à la CBI à chaque fois qu’un pallier de 100.000 signatures aura été atteint. Alors agissez en signant et en faisant suivre ce message !

Signer la pétition sur avaaz.org

Pierce Brosnan s'engage pour la défense des baleines...
Viande de baleine, la preuve d'un trafic international !