Japon : une chasse à la baleine ni économique, ni scientifique ?

Alors que se poursuit à Jersey, jusqu’au jeudi 14 juillet, la 63e réunion de la Commission baleinière internationale (CBI), un politologue japonais, interrogé par l’AFP, estime que la chasse à la baleine toujours exercée par ses compatriotes répond à des critères psycho-sociaux bien plus que scientifiques ou économiques. meat (C) masamunecyrus_Flickr.jpgPlutôt que de vrais partisans de la chasse à la baleine, « la majorité des Japonais sont des anti-anti-chasse : ils ne veulent pas (…) que les organisations anti-chasse leur disent ce qu’il faut faire », nuance Atsuhsi Ishii, politologue à l’Université de Tohoku (Japon). D’après lui, il en va de même pour le gouvernement nippon : « selon moi, les autorités japonaises veulent se retirer de l’Antarctique. Mais ce n’est pas simple. Si nous le faisons, cela sera perçu comme une défaite contre les pays et les associations anti-chasse. Les politiciens ne sont pas vraiment prêts à accepter cela », confie-t-il.

Toujours selon ce chercheur, ni l’aspect économique, ni l’aspect ‘scientifique’ ne justifie le maintien de cette activité : « depuis des années, la viande de baleine ne se vend pas très bien. La réalité, c’est que l’industrie de la pêche n’en veut plus. [Et la chasse] génère des données scientifiques trop incertaines pour pouvoir être utilisées pour gérer la traque à la baleine ».

Tolérée par la CBI mais décriée par les écologistes, la chasse ‘scientifique’ officiellement pratiquée par le Japon avait dû, en février dernier, se contenter de 170 prises (essentiellement des petits rorquals), soit 20 % du nombre prévu, à la suite des interventions répétées et musclées de l’ONG Sea Shepherd, dont les bateaux ont harcelé les baleiniers nippons en Antarctique.

Les militants comptent poursuivre le combat

Justement, mardi, le fondateur de Sea Shepherd Paul Watson a affirmé que l’ONG reprendrait le harcèlement des navires japonais si ceux-ci retournaient capturer des cétacés l’hiver prochain. »S’il y avait un tremblement de terre en Colombie, serions-nous moins durs avec les trafiquants de cocaïne? La chasse japonaise est illégale, et le fait qu’ils aient connu une catastrophe naturelle n’est pas une raison, pour nous, d’arrêter notre opposition. S’ils retournent dans l’océan Austral, alors nous retournerons dans l’océan Austral », clame le militant canadien cité par l’AFP.

Source :maxisciences.com  (12.07.11)

 Actualité récente en rapport :Le dossier des baleines devant la Cour internationale de Justice de La Haye !   Islande : pause dans la chasse à la baleine…    L’Europe inflexible sur la baleine !    Sea Shepherd empale des baleines !   Une étude sur les baleines à bosse de l’océan Indien présentée à la Commission Baleinière Internationale…    La baleine dans le monde : combien, qui la chasse ?   La commission baleinière internationale en quête de transparence…    Baleines : des ONG critiquent le commerce d’espèce en danger Islande/Japon…    Les baleines pourront bientôt se réfugier dans des sanctuaires sans harpons ?   

Abbération ! La chasse à la baleine ouverte aux touristes !   

Voir également notre dossier complet sur le thème : La chasse baleinière…  

Les fish and chips consommés au Royaume-Uni financent la chasse à la baleine en Islande !
Abbération ! La chasse à la baleine ouverte aux touristes !

Laisser un commentaire