Le Parlement européen s’oppose farouchement à la chasse à la baleine lors des négociations commerciales avec le Japon…

Les parlementaires européens se sont opposés catégoriquement à la chasse à la baleine dans le cadre des négociations commerciales entre l’UE et le Japon. Les amendements proposés par l’eurodéputé David Martin (S&D) témoignent des profondes divergences entre l’UE et le Japon sur les questions liées à la gestion des pêcheries et à la chasse à la baleine, notamment concernant la chasse à la baleine menée à de prétendues fins scientifiques au Japon. Dans un autre amendement, il appelle ainsi à mettre un terme « à cette chasse à la baleine pseudo-scientifique et à promouvoir la création de sanctuaires protégés dans des zones maritimes et océaniques étendues. »

799px-Minke-whale-meat.jpg

Ces amendements font suite au vote de la commission du commerce international (INTA) intervenu lors de sa réunion du 11 octobre portant sur la proposition préliminaire présentée par l’eurodéputé Metin Kazak (ADLE). Le Parlement doit adopter sa position définitive sur les pourparlers lors de sa séance plénière d’octobre. Au mois de juin dernier, les parlementaires avaient demandé au Conseil d’attendre de connaître leur position avant de communiquer sa décision sur le sujet.

« C’est un premier pas encourageant en vue d’une victoire retentissante pour les baleines », a déclaré Barbara Slee, chargée des Relations politiques d’IFAW. « Nous nous réjouissons de voir la commission INTA reconnaître que les accords bilatéraux doivent garantir que nos partenaires commerciaux satisfont leurs obligations internationales. »

La commission INTA a par ailleurs insisté sur la nécessité qu’une « part substantielle et ambitieuse soit consacrée au développement durable […], qu’un forum constitué de la société civile soit habilité à contrôler et à commenter […] la mise en œuvre effective des accords multilatéraux sur l’environnement, le bien-être animal et la protection de la diversité biologique. »

« Aujourd’hui, la commission du commerce international a réaffirmé son opposition catégorique à la chasse à la baleine commerciale prétendument scientifique », a déclaré l’eurodéputé David Martin. « Tandis qu’approche l’ouverture des négociations avec le Japon sur un accord de libre-échange, nous appelons ce dernier à revoir sa stratégie concernant la chasse à la baleine et à respecter l’interdiction internationale de cette pratique d’un autre temps et barbare. »

Depuis 1987, le Japon a tué plus de 13 000 baleines dans le cadre de ses deux programmes de « chasse à la baleine scientifique ».

Et Mme Slee de conclure : « l’UE est favorable à l’interdiction internationale de la chasse à la baleine commerciale et souhaite que cet accord commercial soit conforme à sa position ».

Une étude réalisée en 2009 par Copenhagen Economics a estimé les revenus potentiels tirés des exportations dans le cadre d’un accord de libre-échange à 43 milliards d’euros pour l’UE et à 53 milliards d’euros pour le Japon.
(Communiqué de l’IFAW)


IFAW (le Fonds International pour a protection des animaux)

Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats.

Source : lessourcesdelinfo.info (16.10.12) Source photo : wikimedia.org 



Actualité récente en rapport :

Chasse à la baleine : Tokyo veut se venger selon Paul Watson, en fuite…

Baleine – Le Japon se prépare à plus de 10 ans de chasse…

Pêche à la baleine : un militant écologiste allemand arrêté au Japon !


Voir également notre dossier complet sur le thème : La chasse baleinière…

Les «pirates» de Sea Shepherd se lancent à l’assaut des baleiniers japonais...
Pêche à la baleine : un militant écologiste allemand arrêté au Japon !