Journée Internationale de sensibilisation aux massacres de dauphins au Japon, 29 août 2015. Communiqué de Presse

Journée Internationale de sensibilisation aux massacres de dauphins au Japon.

Mobilisation statique et silencieuse avec mises en scènes et visuels pour informer sur la captivité et les massacres de dauphins.

Date : samedi 29 août 2015
Lieu : Parvis du Trocadéro à Paris
Horaire : de 13h à 18h

Réseau-Cétacés se joint aux associations « C’est Assez ! » et la « Dolphin Connection » dans le cadre d’une nouvelle journée MONDIALE d’action pour la protection des dauphins au Japon appelée le Japan Dolphins Day, initiée par le célèbre Ric O’Barry, ancien dresseur pour la série « Flipper le Dauphin ».

Une scène de rue prendra place pour interpeller les passants ; des stands d’information seront également installés ainsi qu’un atelier « Coquillages & cétacés » destiné aux enfants.

Chaque année, au Japon, le gouvernement autorise la capture en mer d’environ 20000 petits cétacés. Ce massacre débute tous les ans le 1er septembre et dure plus de 6 mois.

Considérés comme nuisibles par les pécheurs, les cétacés sont impitoyablement pourchassés et massacrés, soit au large soit dans une crique (à Taiji notamment) où ils sont rabattus à l’aide d’un mur « sonore ».

Des groupes entiers sont ainsi enfermés dans une petite baie peu profonde fermée par des filets. Les dauphins sont ensuite sélectionnés. Les plus « chanceux » termineront leur vie dans le bassin chloré d’un delphinarium. Les autres, harponnés pour leur chair, agoniseront longuement et termineront sur des étals comme de vulgaires morceaux de viande.

Ces tueries perdurent grâce aux subventions de l’industrie de la captivité ! C’est en effet durant ces massacres que les dresseurs du monde entier viennent s’approvisionner en « dauphins frais ».

Un dauphin de boucherie se vend environ 600 dollars, un dauphin vivant dressé pour le spectacle se vend environ 150000 dollars : la chasse à des fins uniquement alimentaire n’est donc pas rentable ; par conséquent, ces battues cesseraient sans l’apport financier de l’industrie de la captivité.

Un documentaire « The Cove, la baie de la honte » produit par Luc Besson – oscarisé en 2010 – lève le voile sur ces massacres et leur lien avec les delphinariums.

Des DVD « The Cove, la baie de la honte » seront gracieusement distribués à l’occasion du Dolphin Day parisien.

A l’heure actuelle, les connaissances scientifiques nous permettent d’affirmer que les cétacés sont des êtres très intelligents et conscients d’eux-mêmes.
Ainsi, l’Inde, considérant que les cétacés sont des « personnes non humaines », a banni ces prisons aquatiques de son territoire.

Réseau-Cétacés est une association qui existe depuis 1989 et dédiée à la protection des cétacés. Dès le 1er septembre, Réseau-Cétacés se fera l’écho francophone quotidien des événements se déroulant à Taiji ; et ce, jusqu’à la fin de la saison de chasse, via les pages Facebook « Taïji, le monde entier regarde »  :

Page « Evénement »
Page « Groupe »

Voir également le site de Ric O’Barry : dolphinproject.net

Contact :

Sandra Guyomard, Présidente de Réseau-Cétacés
sandra@reseaucetaces.org

Ou sur le stand Réseau-Cétacés le 29 août.

Reprise de la chasse aux dauphins, Japon - Ric O'Barry arrêté par la Police... Communiqué de Presse
Grand rassemblement devant le Marineland d'Antibes, le 12 juillet 2016, compte-rendu - Communiqué de Presse...

Laisser un commentaire