[ 🇬🇧 Traduction ] Que font les dauphins quand survient un ouragan ?

Les ouragans dévastent sur leur chemin bien plus que des côtes et des villes. Ils détruisent également les écosystèmes marins et les créatures qui y vivent. Pourtant, les dauphins ne semblent pas être aussi affectés par ces ouragans que peuvent l’être d’autres animaux marins plus petits.

Ils plongent en eaux profondes

Dans la nature, les dauphins semblent avoir la capacité de ressentir l’arrivée d’un ouragan. Les scientifiques pensent qu’ils réagissent à la diminution de la salinité de l’océan du fait des chutes de grandes quantités d’eau de pluie. Etant donné que les bandes de précipitations d’un ouragan surviennent généralement plusieurs jours avant ce dernier, les dauphins ont le temps de prendre leurs précautions, et de trouver refuge au fond de l’océan. Les autres animaux marins, généralement plus petits et dont les habitats sont confinés dans des zones bien déterminées, ne peuvent ni s’éloigner en lieu sûr, ni plonger dans les profondeurs. La taille des dauphins, ainsi que leur perception des modifications de l’eau, les aident à sauver leur peau avant l’arrivée des ouragans.

Ils font plus de bébés

Alors que la plupart des espèces marines sont en déclin après le passage d’un ouragan, le nombre de bébés engendrés par les dauphins tend à rester stable, voire à légèrement augmenter. Les scientifiques savent que lorsqu’une femelle dauphin perd son petit, elle peut enfanter bien plus tôt que si l’enfant avait survécu. Au lieu de donner naissance normalement tous les trois à cinq ans, une mère dont le bébé a succombé peut à nouveau enfanter environ douze mois plus tard. Ainsi, même si les petits ne survivent généralement pas à un ouragan, leur nombre est rétabli avec la naissance de nouveaux dauphins.

Ils mangent mieux

En menant des recherches de plusieurs années sur les dauphins, après le passage de l’ouragan Katrina qui avait frappé la côte du Golfe en 2005, des scientifiques de l’Université du Sud du Mississippi ont mis en évidence une augmentation significative du nombre de leurs petits. Des recherches ultérieures ont révélé que 75% de l’alimentation des dauphins était constituée des mêmes poissons habituellement capturés lors des pêches commerciales. Katrina ayant détruit localement la plupart des navires de commerce et de plaisance, les dauphins eurent beaucoup plus de poissons à consommer. Plus de dauphins survécurent, et les femelles enceintes, ayant un meilleur accès à la nourriture, eurent des bébés en meilleure santé. Le lait maternel produit était également plus nutritif, donnant aux bébés de meilleures chances de survie.

Une expérience de déplacement

L’un des effets le plus dévastateur des ouragans est le déplacement des espèces, les éloignant de leurs habitats naturels vers des zones où leur survie est difficile. Le déplacement de dauphins est rare, probablement parce qu’ils sont habiles à détecter les cyclones imminents et à nager pour se mettre en lieu sûr. Cependant, lors du passage de l’ouragan Rita, en 2005, d’énormes ondes de tempête firent déferler les eaux, avec sept dauphins, dans les terres de la Louisiane. Ils furent retrouvés dans des trous, des canaux et des fossés en bord de route, où les eaux hautes les avaient emportés. Malgré la mauvaise qualité de l’eau, polluée par des objets en décomposition, des matières dangereuses et des mares d’huile, et le peu de ressources en nourriture, six des dauphins y survécurent pendant cinq mois, jusqu’à pouvoir être sauvés, et relâchés dans le Golfe.

© Traduction : Léana Bàg & David Delpouy pour Réseau-Cétacés

————————————————————————————————————————–

Source : Un article de Barbara Bean-Mellinger – Publié sur le site Animal.moms
Crédit photo de une : John Foxx/Stockbyte/Getty Images
[ 🇬🇧 Traduction ] Le Dolphin Project de retour à Taiji
Ecoutez les orques en direct sur "Orca Live"

Laisser un commentaire