[ 🇬🇧 Traduction : Excellente nouvelle pour les dauphins en République Dominicaine ]

La République Dominicaine vient d’adopter une législation révolutionnaire interdisant la commercialisation de nouveaux dauphins sur l’île pendant cinq ans.

La nouvelle loi ne remet pas en cause l’existence des delphinariums actuels, mais l’importation de dauphins devient quant à elle illégale. Cette mesure implique également l’impossibilité d’ouverture de tout nouveau delphinarium et l’interdiction de toute capture et exportation de dauphins pour une période de cinq ans. Une clause légale autorisera l’exportation de cétacés dans le cadre d’une fermeture d’un delphinarium.

Ce texte de loi inespéré tombe à pic puisque le groupe Dolphin Discovery, l’exploitant mondial de cétacés, espérait ouvrir son deuxième delphinarium sur l’île (le 22ème dans le monde). L’adoption de cette nouvelle loi bloque ainsi l’ouverture d’un nouveau delphinarium du groupe, mais aussi de toute autre compagnie, pour une période de cinq ans.

La campagne pour mettre fin à la captivité des dauphins sur l’île est menée par la fondation FUNDEMAR, dédiée à la sauvegarde de la biodiversité marine. Cette dernière travaille depuis de nombreuses années pour dénoncer la captivité des animaux marins. C’est grâce au travail acharné de FUNDEMAR que cette nouvelle loi a été adoptée.

© Traduction française par David Delpouy Réseau-Cétacés

————————————————————————————————————————–

Source : Un article du Dolphin Freedom UK Publié le 15 avril 2018 sur leur page Facebook

 

Crédit image : Dolphin Freedom UK

 

Photo de une : Pixabay

 

[ 🇬🇧 Traduction : Massacre d’envergure dans les îles Salomon ]
[ 🇬🇧 Traduction - Indonésie : un parc qui exploitait des dauphins ferme à Bali ]

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *