Crème solaire, une menace pour les récifs coralliens

Le 1er mai 2018, Hawaï a voté l’interdiction des crèmes solaires contenant de l’octinoxate et de l’oxybenzone. Ces deux substances sont jugées nocives pour l’écosystème sous-marin. Ce projet de loi a été voté presqu’à l’unanimité par le Sénat et la chambre des représentants, une victoire pour les défenseurs des coraux.

Un impact majeur sur l’environnement marin de l’archipel

Les crèmes solaires sont recommandées par les professionnels de santé pour protéger la peau contre les rayons ultraviolets du soleil. Leur usage est très répandu pendant la saison estivale. Pourtant, beaucoup de ces incontournables de l’été contiennent des substances toxiques pour l’environnement marin, en particulier les coraux. Malgré une certaine résilience à la pollution, ces derniers sont en grand danger.

L’octinoxate et l’oxybenzone sont deux molécules utilisées pour neutraliser les rayons UVB. Si ces substances se sont révélées sans effets indésirables au cours des essais en laboratoire, elles sont suspectées être des perturbateurs endocriniens. Déjà déconseillé pour les enfants, l’oxybenzone est désormais considéré comme écotoxique.

Ces deux molécules entrainent le blanchissement des coraux et causent leur mort. Tel est le résultat d’une étude réalisée par HEL ou Haereticus Environnemental Laboratory, une association à but non-lucratif. Les scientifiques ont conclu que ces deux substances sont dévastatrices pour les fonds marins. Or, elles entrent dans la composition de plusieurs milliers de produits solaires. Chaque année, plus de 14 000 tonnes de crèmes solaires sont déversées dans la mer.

La plupart des plages, baies et réserves naturelles contaminées

Selon cette proposition de loi, la plupart des eaux des plages, baies et réserves naturelles de l’archipel sont concernées par cette pollution. Les prélèvements indiquent des concentrations très élevées d’octinoxate et d’oxybenzone, un danger imminent à ne pas prendre à la légère. Même les plages emblématiques telles que Waikiki et Oahu sont contaminées. Les impacts sur l’économie seraient également énormes.

En plus de leurs effets dévastateurs sur les coraux, l’octinoxate et l’oxybenzone affectent les poissons mâles. Ces deux composants induiraient leur féminisation. De même, ils favorisent les problèmes de reproduction aussi bien chez les invertébrés marins que les vertébrés et les mammifères, ce qui constitue une véritable menace pour certaines espèces comme les loups de mer, les poissons-perroquets et les phoques moines d’Hawaï.

L’adoption de cette loi avant-gardiste peut être conçue comme un tournant dans l’interdiction des produits chimiques dangereux dans les produits de consommation courante. Il existe sur le marché d’autres produits tels que les crèmes solaires aux ingrédients minéraux qui offrent une protection optimale sans contenir ces substances néfastes pour l’environnement marin.

Source : Allo Med’actu – Publié le 07 mai 2018
Photo de une : Pixabay

 

Voir aussi  :

5 notions éco-citoyennes pour protéger l’Océan & les Cétacés…

Canada : douze baleines repérées dans une zone fermée à la pêche
Polynésie : nouvelles règles strictes pour l'approche des baleines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *