[ 🇬🇧 Traduction – Capture d’orques en Russie, des pêcheurs ont menacé d’utiliser la violence ]

Le 30 juillet 2018, l’organisation russe de protection marine Ocean Friends, basée sur l’île de Sakhaline, a mené une première expédition du genre consistant à exercer un contrôle public de capture d’orques.

Le but de cette expédition était de suivre une opération de capture, d’identifier les méthodes employées, d’enregistrer des preuves à l’aide de photos et de vidéos en vue d’exposer au public la cruauté de cette pratique. Les captures se déroulent actuellement dans les régions de l’Extrême-Orient russe, pour la plupart dans des lieux très reculés. Il y a quelques jours, l’équipe a interagi pour la première fois avec les pêcheurs, et ça n’a pas été une partie de plaisir.

Lorsque l’équipage du JURII SHVEZOV (navire de pêche identifié par l’Organisation Maritime Internationale sous le numéro 8726442) est apparu dans la baie de Nikolaïa, le groupe de militants a aperçu à bord quatre containers de transport, dont deux avec des orques à l’intérieur, récemment arrachées à leurs familles. Les activistes n’étaient pas présents au moment de la capture, mais lorsqu’ils ont tenté de filmer les orques avec un drone, les pêcheurs ont riposté par des coups de feu. Aussitôt, les militants ont entrepris de poursuivre le navire, qui a commencé à rejoindre le sud à un rythme très rapide. Lorsque ces derniers ont installé une caméra sur pieds, les pêcheurs les ont à nouveau empêchés de filmer, et ont menacé d’utiliser de puissantes lances à eau et des armes à feu en cas de récidive pour faire voler le drone.

Même face à un comportement aussi agressif, les membres de l’Ocean Friends n’avaient aucunement l’intention de partir, prêts à mettre leur vie en danger pour documenter les cruelles captures d’orques sauvages et les exposer au monde.

La seule séquence vidéo jamais réalisée lors d’une opération de capture d’orques en Russie eut lieu le 26 septembre 2003 (voir ci-dessous).

(Note : la jeune femelle figurant dans cette vidéo fut transportée au Dolphinarium d’Utrish, où elle succomba après 28 jours de captivité.)

« La Russie est le seul pays au monde qui autorise encore les captures de bélugas et d’orques pour des motifs scientifiques et éducatifs. Ce sont leurs prétextes. Tout cela n’est que mensonge. Je reviens tout juste du Chimelong Ocean Kingdom, en Chine. Les bélugas et les orques russes exécutent de stupides tours de dauphins pour un public qui paye, c’est tout sauf éducatif. » ~ Ric O’Barry, fondateur et directeur du Dolphin Project

Au cours des cinq dernières années, quinze orques et plus de deux cent bélugas ont été capturés en Russie et vendus à des parcs aquatiques en Chine.

Après plusieurs années de scandales publics et de dizaines de lettres adressées à des organismes chargés de l’application de la loi, le Bureau du Procureur général a finalement ouvert une enquête au sujet de la capture et de la vente illégales d’orques en Chine. Le 17 juillet 2018, le Bureau du procureur général a publié un rapport officiel sur son site internet, stipulant que tous les documents d’enquête étaient envoyés au Département des enquêtes du Ministère de l’Intérieur de la fédération de Russie. En outre, le Bureau a annoncé qu’il ouvrirait une procédure pénale à l’encontre de plusieurs organisations ayant vendu illégalement sept orques en Chine entre 2012 et 2015.

Malgré cette enquête, de nouveaux quotas de capture de treize orques et deux-cent-vingt-cinq bélugas ont encore été délivrés pour l’année 2018.

« Ceci est une affaire en cours. Nous publierons des mises à jour lorsque nous en recevrons. »

© Traduction française par David Delpouy pour Réseau-Cétacés

————————————————————————————————————————–

Source : Un article d’Oxana Fedorova, membre de l’organisation Save Dolphins/Dolphin Project Russia
Publié le 8 août 2018 par Jordan Waltz sur le site du Dolphin Project
Photo de une : Ocean Friends (https://mmrescue.ru/)

 

 

[ 🐟 Pour bien commencer la semaine : savez-vous qu'il existe un poisson capable de vivre à l'air libre plus de 6 minutes ? ]
Îles Féroé – La Mer Rouge Sang

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.