[ 🇬🇧 Traduction – Seattle (Etats-Unis) – Des restaurants retirent le saumon royal de leurs menus afin de contribuer à la sauvegarde des orques ]

La lutte pour aider les cétacés en danger passe par les cuisines. Certains restaurants, parmi les plus populaires de notre région, ont renoncé à servir la nourriture préférée des orques, à savoir le saumon quinnat, autrement appelé saumon royal.

C’est un samedi soir très animé, et un met n’est pas servi au Vine and Spoon ou encore à l’Alchemy, dans le secteur ouest de Seattle : le saumon royal.

Les propriétaires expliquent qu’un client avait évoqué le terrible sort auquel les cétacés étaient confrontés. Les images de l’orque J-35, endeuillée depuis des semaines par la mort de son bébé, et celles de la jeune J-50 luttant pour sa survie, les avaient poussés à se ranger aux côtés d’autres restaurants.

« C’est un petit sacrifice à faire, » déclare Matt Mead, le directeur marketing du Vine and Spoon. « A l’heure actuelle, les orques sont en danger, au point qu’il nous appartient de préserver leurs ressources alimentaires. C’est sans grande difficulté que nous avons retiré le saumon royal du menu afin de sauvegarder notre environnement. »

Le saumon quinnat (royal) est la principale proie des orques du Puget Sound.

Les chercheurs estiment qu’au cours des dernières années, la population de saumon royal a décliné, et qu’il en reste peu.

Au Whale Wins et au Walrus and Carpenter, le propriétaire a déclaré avoir retiré le saumon royal des menus depuis maintenant plusieurs semaines.

Selon des clients comme Molly Vinton, il existe une quantité d’autres poissons dans la mer.

« Je pense que nous n’accordons pas assez d’importance à la vie marine par rapport au monde animal, » confie Molly Vinton. « Le saumon royal est vraiment délicieux mais je pense qu’il est important de faire passer les besoins des animaux en danger, ou risquant de l’être, avant les nôtres. »

Les propriétaires jugent que la décision n’affectera pas leurs résultats. Ils estiment qu’il s’agit d’un petit sacrifice pour une grande cause.

« Vous pouvez vendre votre âme et chercher à faire de l’argent, » déclare Matt Mead. « Ou vous pouvez avoir un impact positif sur votre communauté et trouver les moyens de vous adapter, et c’est ce que nous essayons de faire. »

Les propriétaires ont déclaré qu’ils ne serviraient pas de saumon royal pour une durée indéterminée.

© Traduction française par David Delpouy pour Réseau-Cétacés

————————————————————————————————————————–

Source : Un article de Tammy Mutasa, publié le 26 août 2018 sur le site komonews.com

 

A lire également ⤵
Une mère orque endeuillée a enfin laissé son bébé mort après 17 jours à ses côtés

 

Japon - Le sort révoltant d’un dauphin laissé seul dans un parc abandonné
Australie : des dauphins défendent une baleine à bosse et son bébé

Un commentaire

  1. Gueroult   •  

    BRAVO – BRAVO – BRAVO
    Ça fait chaud au cœur de voir percer ce genre de décision, et espérons que ces démarches auront un effet boule de neige
    FORMIDABLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *