La baleine Billy enterrée au Cap La Houssaye dans l’ouest de La Réunion

Échouée le 29 octobre sur nos côtes, près de la Pointe du Gouffre, la baleine Billy est inhumée au Cap La Houssaye, dans l’Ouest de La Réunion, ce vendredi 9 novembre. L’enfouissement du cétacé devrait durer une bonne partie de la journée.

Le cortège composé de deux camions transportant la dépouille de la baleine a quitté Le Port ce matin vers 8h. La préfecture de La Réunion a décidé de l’enterrer sur un terrain de l’Etat, dans la savane du Cap La Houssaye, dans l’Ouest de l’île. Billy va donc reposer face à la mer à cet endroit où les baleines viennent chaque année faire le spectacle.

Il s’agit d’un terrain appartenant à l’Etat et suffisamment grand pour accueillir le cétacé de plus de 20 tonnes. Il est également éloigné de toutes habitations et points d’eau. Suite au décès du cétacé, plusieurs options étaient envisagées. Emmener la dépouille au large ou incinérer l’animal, ont été deux options rapidement écartées.

De la chaux vive 

Finalement, l’animal sera enfoui. Sur place, deux pelleteuses sont mobilisées. Un trou de 12 mètres sur 4 a été creusé dès hier. Il fait 4 mètres 50 de profondeur.

« Les opérations ont commencé dès hier avec la préparation de la fosse d’enfouissement, explique Laëtitia Thibaudeau, inspecteur à la Direction de l’Agriculture, de l’Alimentation et la Forêt. Tôt ce matin, on y a placé un lit de chaux vive pour y déposer la baleine et permettre sa décomposition dans de bonnes conditions. On va ensuite la recouvrir de cette même chaux vive et petit à petit la baleine sera rendue à la nature ». L’emplacement a été choisi « de manière à garantir la sécurité et la salubrité publique », affirme Laëtitia Thibaudeau.

Deux opérations de sauvetage

La baleine Billy s’est échouée sur nos côtes le 29 octobre, près de la Pointe du Gouffre. Une opération de sauvetage d’envergure avait été menée pour tenter de la ramener vers le large, sans succès. Le dispositif échouage avait été enclenché par Globice en concertation avec les entreprises du BTP présentes sur le chantier de la Nouvelle Route du Littoral à la Grande Chaloupe. Le lendemain, une nouvelle opération était lancée, mais la baleine n’a pas survécu.

Parasitose et vers au rein

Une autopsie réalisée par des vétérinaires les jours suivants ont révélé que le cétacé était malade. Billy, une femelle de 21 tonnes souffrait d’une parasitose importante et de l’obstruction d’un rein par des vers. D’après l’association Globice, ces douleurs intenses ont entraîné probablement un « comportement erratique et la désorientation de l’animal ».

Après l’équarrissage du cétacé, la dépouille a été conservée dans des containers frigorifiques. L’inhumation de Billy devrait durer plus d’une demi-journée.

Source : France Info Réunion 1ère – Publié le 09 novembre 2018

 

Voir aussi : 

La Réunion : la baleine Billy souffrait d’un rein selon les premiers résultats de l’autopsie

 

Baie de Saint-Brieuc : les dauphins s’amusent à Tournemine
Échouages massifs de baleines en Écosse et en Irlande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *