Les chasses inhumaines au rabattage engendrent chez les dauphins des traumatismes physiques et psychologiques

Taiji Drive Hunt Footage, with LIA from Dolphin Project on Vimeo.

Malgré le fait établi que les dauphins sont des êtres sociables, sensibles, et incroyablement intelligents, nous nous obstinons à les chasser, soit pour les massacrer au nom d’une tradition, soit pour les capturer et les faire figurer dans des parcs marins et des aquariums. Aujourd’hui, venant confirmer que cette pratique est cruelle et d’un autre temps, des scientifiques attirent notre attention sur le fait que les dauphins souffrent de traumatismes physiques et psychologiques extrêmes.

En publiant leurs conclusions dans le Journal of Applied Animal Welfare Science, une équipe de chercheurs de différentes nationalités a analysé les résultats de recherches antérieures portant sur la chasse au dauphin pratiquée au Japon. Au cours de cette « chasse au rabattage », la flottille de navires de pêche dirige les petits cétacés dans des criques peu profondes, en les pourchassant par le biais d’un « mur de son répulsif » créé en frappant des marteaux contre des barres métalliques en forme de trompettes.

h

Traduction française de David Delpouy pour Ceta Journal d’un article de Rachel Baxter publié le 25 mars 2019 sur le site d’IFLScience.

Traduction intégrale

Vidéo de une : Dolphin Project

 

Traduction : l’Iran s’oppose au développement des parcs qui exploitent les dauphins
Japon : quitter la CBI sans perdre la face

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *