Japon : L’annonce officielle par la coopérative de pêche de Itō (Futo) de la reprise de la chasse au rabattage pour capturer des dauphins vivants

Traduction de David Delpouy pour #RéseauCétacés d’un article publié le 2 octobre 2019 sur le blog de Life Investigation Agency

Le 26 septembre dernier, la coopérative de pêche de la municipalité de Itō a organisé une conférence de presse dans les locaux de Futo. C’est à cette occasion qu’a été réitérée sa décision de reprendre « la chasse au rabattage des dauphins » et d’annoncer officiellement la reprise de cette activité pour cette saison.

La levée de l’actuelle interdiction de la chasse au rabattage des dauphins est prévue du 1er octobre au 31 mars de l’année prochaine. Les chasses se limiteront à la capture de dauphins vivants à des fins de reproduction et de mise en scène dans des spectacles au sein d’établissements tels que les aquariums. Ce faisant, cette décision dépoussiérera une méthode de chasse qui, où que ce soit dans la préfecture de Shizuoka, n’était à ce jour plus utilisée.

Par sa remise au goût du jour, ce sera la première fois en quinze ans que cette méthode de chasse y sera pratiquée.

Le directeur principal Naoto Hiyoshi et d’autres membres de la coopérative des pêcheurs ont assisté à la conférence de presse. Monsieur Hiyoshi a expliqué qu’il avait auparavant renoncé à pratiquer cette chasse à Futo parce qu’il s’inquiétait de son impact négatif sur la labellisation mondiale du Géoparc de la péninsule d’Izu.

Il a cependant exprimé sa conviction, qu’à l’heure actuelle, la reprise de cette chasse ne compromettrait pas les chances du Geopark d’obtenir une labellisation mondiale.

« L’année dernière, aucune condition ne nous a été précisée lors du processus de labellisation mondiale, » a-t-il déclaré. « De plus, des aquariums cherchent à s’approvisionner en dauphins vivants. Si nous ne levons pas l’interdiction maintenant, nous allons perdre notre capacité à les capturer. »

Selon la coopérative de pêche de Itō, le nombre total de cétacés capturés autorisé par le gouvernement est limité à 57 pour cette saison. Ce nombre comprend jusqu’à 26 dauphins à flancs blancs du Pacifique, 24 grands dauphins et 7 pseudorques.

Les grands dauphins auraient déjà été commandés par des aquariums situés tout près de la région du Kantō, et le total des commandes atteindrait actuellement le quota maximum de capture.

Toutefois, le balaou du Pacifique, dont se nourrissent les dauphins, s’est fait trop rare ces derniers temps pour être pris. Il est par conséquent impossible de prédire si les dauphins migreront ou non dans les eaux proches de Shizuoka

Seules les villes de Itō (Futo) et Taïji (préfecture de Wakayama) ont été dotées de quotas de prélèvement de dauphins lors des chasses dirigées par le gouvernement japonais. Aucun dauphin n’a été capturé à Itō depuis 2004, mais chaque année depuis cette période jusqu’en 2014, l’intention de rétablir cette activité a été exprimée.

Cependant, depuis 2014, la ville de Itō s’était volontairement abstenue de capturer des cétacés. Cela s’explique par le fait que « la chasse au rabattage des dauphins à Itō » figurait parmi les raisons pour lesquelles la labellisation mondiale du Géoparc de la péninsule d’Izu avait été suspendue en 2015.

Photo de une : Life Investigation Agency

 

Chasse au dauphin à Taïji (Japon) – Bilan semaine du 30 septembre au 06 octobre 2019 #6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *