Inde ~ Avec la baisse de la pollution de l’eau, les dauphins sont de retour à Kolkata

Après plusieurs années, les Sousoucs, plus communément connus sous le nom de dauphins du Gange, ont été aperçus depuis différents ghats de Kolkata. Ces mammifères, les seuls dauphins d’eau douce au monde*, ont été classés « en danger critique d’extinction » et n’ont pas été vus près de Kolkata depuis des années. Naturellement, ces récentes observations ont suscité beaucoup de réactions positives chez les écologistes et les photographes.

Biswajit Roy Chowdhury, un militant écologiste chevronné qui a récemment aperçu un couple de dauphins à Babughat, a déclaré que du fait du confinement et de la baisse des activités humaines, la qualité de l’eau du Hooghly s’était améliorée. « C’est une des principales raisons expliquant le retour des dauphins », a-t-il rajouté.

Même si ces mammifères vivent dans le Hooghly, à environ 40 kilomètres de la ville, il est extrêmement rare de les voir s’aventurer près de Kolkata. Récemment, un photographe animalier, Ganesh Chowdhury, a réalisé des clichés d’un couple de ces dauphins à quelques kilomètres seulement de la ville. « Je me rappelle qu’il y a même pas 30 ans, il était courant d’observer ces dauphins depuis les différents ghats de Kolkata. Ensuite, comme le pollution de l’eau a augmenté, ces mammifères ont disparu. Le retour des dauphins montre simplement que la qualité de l’eau du Hooghly s’est améliorée. » a ajouté Biswajit.

* Note de Réseau-Cétacés : les dauphins du Gange ne sont pas l’unique espèce de dauphins d’eau douce qui existe. Aujourd’hui, quatre genres différents sont recensés.

Traduction par Maéva Dramet pour Réseau-Cétacés d’un article – publié le 22 avril 2020 – sur le site  « The times of India »
Photo : Zahangir Alom / Marine Mammal Commission / National Oceanic and Atmospheric Administration ~ fr.m.wikipedia.org

 

Espagne ~ Des chercheurs étudient les répercussions du confinement sur le comportement des dauphins et des marsouins.
Espagne ~ Des dizaines de dauphins parcourent les côtes alors que la population reste confinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *