Nouvelle-Zélande ~ Des dauphins surprennent les chercheurs en remontant un fleuve dans la région de Waikato

Le groupe de dauphins, aperçu nageant sur des kilomètres le long d’un fleuve de la région de Waikato, était probablement guidé par la faim.

Le comportement des quelques soixante dauphins surprend les observateurs et les scientifiques, qui affirment que cet épisode montre à quel point il reste encore tant à apprendre sur les mammifères marins.

Lundi, les dauphins – certains mesurant environ 2,5 m de long – ont progressé de la baie Firth of Thames jusqu’au fleuve limoneux Piako, et ont été repérés à Ngatea, ce qui équivaut à une nage de douze kilomètres dans les eaux intérieures.

Selon le Dr Krista Hupman, spécialiste des mammifères marins au Niwa (National Institute of Water and Atmospheric Research), compte tenu de la forme de leurs nageoires dorsales, il s’agirait de grands dauphins ou de dauphins communs, bien qu’il soit « extrêmement rare » pour ces deux espèces de nager dans un estuaire.

« Jusqu’à ce jour, je n’ai jamais eu vent d’une présence de tels animaux par ici. Cela ne veut pas dire que ce n’est jamais arrivé, mais qu’il n’est pas courant d’en entendre parler », a-t-elle déclaré à Stuff.

« Des dauphins nageant dans des eaux saumâtres – mélange d’eau salée et d’eau douce – n’est pas courant non plus. Cela me surprend qu’ils aient fait tout ce chemin. Car généralement, quand j’entends parler d’un animal dans un estuaire, il n’est question que d’un seul spécimen. Mais un pod d’une soixantaine de membres ? C’est un bien grand nombre dans une région intérieure. »

Pour que des dauphins s’aventurent aussi loin, ils devaient espérer une récompense, a-t-elle déclaré.

« Les activités normales des dauphins sont la socialisation, le repos, la recherche de nourriture ou le regroupement. Ils peuvent se reposer et socialiser n’importe où, et se regrouper sur des trajets d’aller-retour, où bon leur semble. »

« Alors, pourquoi remonteraient-ils le fleuve ? Ma seule hypothèse serait la recherche de nourriture, et un certain type de nourriture. »

Mais partir aussi loin en quête de nourriture est également chose étrange, a déclaré Krista Hupman, car le golfe d’Hauraki offre déjà aux dauphins une gamme variée de proies.

« Voilà pourquoi je suis surprise, car il existe une telle diversité de proies dans d’autres lieux. Qu’est-ce qui les pousserait à traquer telle ou telle proie si loin dans les terres ? Nul ne le sait, mais s’ils sont allés aussi loin, c’est qu’ils chassaient probablement quelque chose. »

Krista Hupman a déclaré que des événements étranges comme celui de lundi mettent en évidence tout ce qu’il reste encore à apprendre sur les dauphins.

« Quand un événement aussi surprenant se produit, cela montre à quel point nous avons besoin d’études supplémentaires pour comprendre réellement pourquoi ils ont agi ainsi. »

Les personnes qui, lundi, ont vu le pod se déplacer à un rythme soutenu dans les plaines d’Hauraki, ont avoué avoir eu besoin de « se pincer pour y croire ».

Le jardinier d’espaces verts du conseil de district de Hauraki, Peter Pakinga, et le superviseur des travaux du conseil régional de Waikato, Ian Sara, nous ont confiés que cette visite exceptionnelle constituait un événement auquel les petits-enfants auraient adoré assister.

« À la vue des dauphins, les gens étaient absolument ébahis, et tout le monde s’accordait à dire que c’était un spectacle qu’on n’était pas prêt de revoir. », a conclu Pakinga.

Traduction par Camille Le Boité pour Réseau-Cétacés d’un article de Kelley Tantau, publié le 21 mai 2020 sur le site d’actualités néo-zélandaises Stuff.
Photo : capture d’écran de la vidéo illustrant l’article.

 

Californie ~ Un superpod d’un millier de dauphins filmé aux côtés d’un bateau d’observation des cétacés
Australie ~ Des dauphins manifestement en manque d’interaction apportent des présents marins aux humains

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *