Californie ~ Un superpod d’un millier de dauphins filmé aux côtés d’un bateau d’observation des cétacés

Samedi dernier, lors d’une croisière au large de Laguna Beach, en Californie, des observateurs de cétacés ont été surpris par la rencontre d’un « superpod » d’un millier de dauphins communs (Delphinus delphis).

Newport Coastal Adventure, une agence d’excursion spécialisée dans l’observation des cétacés, a partagé une vidéo de l’événement montrant des centaines de dauphins bondissant au-dessus des vagues au passage du bateau.

« Nous avons aperçu aujourd’hui ce « superpod » de dauphins communs, qui chassait le poisson au large de Laguna Beach, à l’occasion de notre excursion privée d’observation des cétacés de 17h30 », a annoncé l’agence. « Certaines familles ont la chance de vivre l’expérience de se retrouver au beau milieu d’un millier de dauphins. »

« C’était une expérience incroyable », a déclaré Ryan Lawler, de l’agence Newport Coastal Adventure. « Un banc compact d’un millier de dauphins, à peine une heure avant le coucher du soleil. »

Ryan Lawler a expliqué que le superpod avait été aperçu à l’occasion d’une excursion privée organisée pour une famille uniquement. Compte tenu de la pandémie de COVID-19, il a précisé que la société limitait actuellement les excursions aux membres d’un même foyer, et maintenait une distance entre le capitaine et les observateurs de cétacés.

Les dauphins sont des créatures grégaires très sociales qui vivent en groupes. De récentes recherches ont mis en évidence l’étendue de leurs comportements de coopération. Cela va de l’observation de dauphins mâles qui chantent à l’unisson (dans le but de contraindre les femelles à avoir des relations sexuelles), à l’aptitude des dauphins à devenir amis à travers le partage d’intérêts communs, comme celui du sponging, consistant à se servir d’éponges comme outils de fouille pour trouver la nourriture. D’autres études avancent que les dauphins utilisent différentes vocalises, ou noms sifflés, pour identifier leurs amis et leurs rivaux, forgent des alliances durables, et s’entraident pour élever leurs petits.

Alors que les dauphins communs ont tendance à voyager en groupes constitués de centaines de membres, ils ont la réputation de se rassembler dans de plus grands groupes contenant des milliers d’individus, appelés mégapods ou superpods. Les plus grands groupes comptent plus de dix mille individus. Au sein de ces rassemblements, il existe un certain nombre de sous-groupes, chacun composé de vingt à trente membres qui sont liés par des relations ou des facteurs tels que l’âge et le sexe.

Danny Groves, le porte-parole de l’ONG Whale and Dolphin Conservation (WDC), a déclaré à Newsweek : « Les superpods de dauphins communs sont spectaculaires mais pas rares. Si les conditions sont appropriées, ils peuvent se former n’importe où dans le monde ». Il explique que des superpods ont été repérés au large des États-Unis, de l’Écosse, de l’Afrique du Sud et dans bien d’autres endroits.

De grand pods comme celui-ci se forment souvent sur une courte période, lors de la parade nuptiale ou en présence de proies. Prenons, par exemple, le rassemblement qui s’est produit l’an dernier près de Monterey Bay, en Californie, le jour de la fête du Travail. Selon l’aquarium de Monterey Bay, des centaines de dauphins communs s’étaient réunis « aux trousses de milliards de poissons-appâts ». Un fait similaire semble s’être produit ici – selon l’agence Newport Coastal Adventure, les dauphins ont été observés en train de chasser le poisson.

« Je dirais que nous observons ce phénomène des dizaines de fois par an. Parfois, il se passe des mois sans qu’il se produise. D’autres fois, nous allons l’observer à plusieurs reprises dans une même semaine », a déclaré Ryan Lawler. « Ici, les dauphins communs voyagent et vivent généralement en groupes composés de vingt à deux-cent individus. Mais si la nourriture est suffisamment foisonnante aux alentours, ils formeront un superpod de ce type, l’espace de quelques temps, pour exploiter leur supériorité numérique en traquant leurs proies, les anchois. »

« Si les proies sont abondantes, alors la chasse organisée en grand pod peut se révéler fructueuse. De même, face à la menace d’un prédateur, un regroupement important de dauphins assure la sécurité », a expliqué Danny Groves. « S’ils sont parfaitement sociables, on peut alors s’attendre à ce que les dauphins tirent les mêmes avantages que les humains, par le fait de se réunir en groupes importants – avoir l’esprit de communauté et de plaisir partagé, ironiquement quelque chose qu’ils sont actuellement capables de faire, quand nous-mêmes nous isolons. »

Danny Groves a ajouté : « Tandis que nous, les humains, sommes confinés, les mers sont plus calmes et moins polluées, et la nature semble reprendre ses droits. »

La vidéo ne précise pas quelle espèce de dauphin commun est filmée. Bien qu’initialement considérée comme une seule et unique espèce, elle regroupe, depuis 1994, le dauphin commun à bec long et le dauphin commun à bec court.

Selon l’ONG WDC, les progrès de la science démontrent que la classification initiale était correcte et que les dauphins à bec court et à bec long sont des variations de la même espèce, identifiables par leurs rostres, de tailles différentes, et leur pigmentation.

Traduction par Camille Le Boité pour Réseau-Cétacés d’un article de Rosie McCall, publié le 19 mai 2020 sur le site d’actualités américain Newsweek.
Photo : Kgrabe ~ wikimedia.org

 

Grèce ~ Échoués sur le rivage, un phoque et trois dauphins torturés et mutilés
Magnifique rencontre avec des dauphins aux Îles Sanguinaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *