Nanaimo, Canada ~ Une orque empêtrée parvient tant bien que mal à se libérer

Une jeune orque a bien failli mourir après s’être empêtrée dans les mailles d’un piège à proximité de la ville de Nanaimo : vidéo.

Kevin McKay a expliqué à la chaîne CHEK News que dimanche dernier, sur les coups de seize heures, il se trouvait à bord de son bateau du côté de Neck Point, quand il a remarqué un groupe d’orques nomades autour d’une bouée signalant un piège à crevettes.

Il a d’abord pensé que les orques jouaient, car elles jaillissaient de l’eau pour se laisser retomber. Mais il lui est ensuite apparu évident que l’une d’elles était coincée, et tentait désespérément de nager pour se libérer.

« C’était une scène horrible », a raconté Kevin McKay, qui a réussi à filmer la rencontre avec les orques sautant hors de l’eau.

« Vous pouvez voir les orques se jeter sur la bouée pour tenter de la fracasser et l’orque piégée sombrer progressivement dans l’eau », a-t-il ajouté.

Kevin McKay a contacté le Département de la Pêche et des Océans (DPO) et a expliqué vouloir aider autant qu’il le pouvait, mais qu’il estimait que la situation était trop dangereuse.

« J’étais vraiment attristé. », a-t-il confié. « Nous avons continué d’attendre à Departure Bay. Où que l’on aille, nous ne pouvions pas rester à proximité des orques sans être réellement trop près d’elles. En jaillissant hors de l’eau et en se laissant retomber, elles nous auraient démolis. »

Paul Cottrell, biologiste du Département de la Pêche et des Océans, a déclaré que lorsque des membres du DPO sont arrivés sur place, l’orque avait heureusement réussi à se libérer.

« Alors que nous sautions à bord du bateau pour intervenir avec notre équipement, l’animal a semblé s’être dégagé. Il a été aperçu nageant librement », a-t-il déclaré. « Ça s’est vraiment très bien terminé. »

Paul Cottrell a expliqué que le pod se nourrissait d’un phoque commun qui était à proximité du piège à crevettes lorsque l’orque juvénile s’est empêtrée. Elle a nagé plus de six-cent mètres pour s’échapper.

Paul Cottrell a expliqué que la jeune orque se serait noyée si elle n’avait pas réussi à se libérer.

Kevin McKay, quant à lui, est ravi que la fin soit heureuse pour elle.

« Je n’ai jamais rien vu de tel auparavant, et j’ai pourtant navigué presque toute ma vie, au moins ces trente dernières années », a-t-il déclaré. « C’était la chose la plus folle que j’ai jamais vue. »

Traduction par Camille Le Boité pour Réseau-Cétacés d’un article, publié le 1er juin 2020, sur le site d’actualités canadien Chek News.
Photo : Minette Layne ~ en.wikipedia.org

 

Alaska ~ Une population de bélugas continue de décliner
Etats-Unis ~ Un nouveau virus pourrait se propager rapidement chez les orques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *