Nouvelle-Zélande ~ Les animaux sont reconnus comme des êtres doués de sensibilité

La Nouvelle-Zélande a montré l’exemple à propos d’une réalité connue depuis toujours des amoureux des animaux. Ce pays a reconnu que nos amis poilus sont « doués de sensibilité », et qu’ils éprouvent, comme vous et moi, des sentiments. La loi a été étendue à tous les animaux, et ne concerne pas seulement les orangs-outans, les dauphins et les chimpanzés.

Le projet d’amendement relatif au bien-être animal (Animal Welfare Amendment Bill), adopté en mai 2015, stipule la nécessité aujourd’hui de « reconnaître les animaux comme des êtres doués de sensibilité » et que les propriétaires doivent « correctement veiller au bien-être de ces animaux ».

Toute personne ayant des animaux sous sa responsabilité, qu’il s’agisse de propriétaires, ou en fin de compte d’individus en contact avec eux, doit s’en occuper correctement. Les animaux doivent être traités de manière à ne subir aucune douleur ni détresse inutile ou malavisée.

« Déclarer que les animaux sont sensibles, c’est explicitement affirmer qu’ils sont susceptibles de ressentir des émotions, tant positives que négatives, y compris la douleur et la détresse », a déclaré le Dr Virginia Williams, présidente du National Animal Ethics Advisory Committee, d’après le site animalequality.net.

De nombreux animaux peuvent, au même titre que les humains, souffrir de douleurs physiques et psychologiques.

Les animaux sont également « conscients ». Ils ont une conscience des choses en eux-mêmes et de leur environnement. Il existe différents niveaux de conscience ;  par conséquent, certains animaux ont des niveaux plus élevés que d’autres.

Avez-vous déjà observé un chien en train de rêver ? Si c’est le cas, alors vous saurez que plusieurs animaux sont également dotés d’un subconscient. D’innombrables mammifères sont capables de faire preuve d’émotion et d’empathie, ce qui implique la présence d’un subconscient.

Vous pouvez lire l’intégralité du projet de loi ici.

Traduction par Camille Le Boité pour Réseau-Cétacés d’un article d’Andrea Johnson, publié le 10 juin 2020, sur le site d’actualités The Open Mind.
Photo : wikipedia.org

 

Écosse ~ Le sauvetage de dix globicéphales enchevêtrés dans les algues au large d'une île isolée
Nunavut, Canada – Avec le réchauffement de l’Arctique, la prédation des orques envers les narvals s'intensifie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *