Chine : un employé de parc zoologique, chevauchant un béluga, accusé de maltraitance

Des internautes chinois ont accusé l’employé d’un aquarium de maltraitance animale, suite à son partage sur les réseaux sociaux d’une vidéo dans laquelle il s’affiche en train de chevaucher un béluga.

Les images en question montrent le dresseur animalier grimpant sur le dos de l’imposant mammifère , avant de chevaucher le béluga à travers le bassin.

Le clip a mis en colère des dizaines de milliers d’internautes chinois qui appellent au boycott de telles représentations d’animaux.

L’aquarium a expliqué, après coup aux médias locaux, que ses employés et ses animaux ont souvent de telles interactions dans le cadre de leurs représentations habituelles.

La vidéo controversée a été initialement téléchargée par l’employé, demeuré anonyme, du Luoyuanwan Sea World de Fuzhou, dans la province du Fujian.

D’après son propre site, l’aquarium d’une vingtaine d’hectares, situé dans le sud-est de la Chine, est célèbre pour accueillir une large gamme de représentations animales mettant en scène des dauphins, des bélugas et même des requins.

Le clip est devenu viral après son partage, mardi dernier, sur un compte dévoué à la protection animale sur le site chinois Weibo, similaire à Twitter. Le post a accusé l’employé de l’aquarium de maltraiter les bélugas.

Le post stipule : « [Il] s’affiche souvent debout, sur le dos des bélugas, dans des vidéos partagées sur une plateforme de diffusion en continu. »   

« [Les vidéos] ont un impact social extrêmement effrayant et [nous] espérons que les services concernés y porteront une grande attention. »

La séquence vidéo partagée a suscité l’indignation, avec des dizaines de milliers d’internautes appelant à boycotter les représentations d’animaux dans les zoos et les aquariums.

Un internaute a commenté : « Refusez les spectacles d’animaux ! C’est de l’emprisonnement et de la maltraitance animale ! »

Un autre a répondu : « Les dauphins sont censés vivre dans la mer, mais ils sont aujourd’hui confinés dans de petites prisons. On les oblige quotidiennement à jouer dans des spectacles et à travailler au profit des aquariums. C’est de la cruauté et de la torture ! »

Face à la controverse, l’employé  de l’aquarium aurait supprimé de sa page sociale le clip initial et les vidéos similaires.

Mais il avait auparavant publié d’autres images sur lesquelles on le voyait dresser et nourrir d’imposants mammifères.

Une porte-parole du parc animalier a affirmé que de telles interactions entre les animaux et les dresseurs faisaient partie des représentations.

Elle a déclaré sur la plateforme de vidéos chinoise Pear Video : « Nous proposons des représentations de dauphins et de bélugas. Elles sont interactives. »

« [Les dresseurs] peuvent danser sous l’eau avec eux, ou se tenir sur leur dos pour faire une démonstration de la force [des animaux]. »

« Notre entreprise est légitime et nous gardons légalement les animaux », a-t-elle ajouté.

MailOnline a contacté l’aquarium pour de plus amples informations.

L’escalade de la pandémie de coronavirus a mis en lumière la question du bien-être animal en Chine, et les autorités se démènent pour instaurer des lois protectrices de la faune.

Suite à la crise sanitaire, des événements similaires en rapport avec des mauvais traitements infligés à des animaux de zoo ont récemment été révélés par des internautes.

Une vidéo déchirante montrant un tigre captif à l’apparence déprimée, tournant continuellement en rond à l’intérieur d’une minuscule enceinte d’un zoo de Pékin, a été révélée en avril dernier.

Une autre vidéo épouvantable montre des visiteurs chinois qui utilisent des cannes à pêche pour nourrir des tigres captifs, dans un prétendu « programme interactif » proposé par un zoo d’animaux sauvages dans la province du Yunnan, dans le sud-est de la Chine.

Traduction par David Delpouy pour Réseau-Cétacés d’un article d’Emilia Jiang, publié le 25 juin 2020 sur le site MailOnline.

 

Islande ~ Des nouvelles du sanctuaire marin pour bélugas
Pandémie de coronavirus : une mise en garde contre la consommation de viande de cétacé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *