Les océans sont moins agités et ce n’est pas une bonne nouvelle

Alors que, sous l’effet du réchauffement climatique, l’atmosphère est de plus en plus agitée, les océans, eux, sont de plus en plus calmes. Une stabilité qui augmente plus vite que les chercheurs ne le pensaient. Et qui n’est pas une bonne nouvelle ni pour la biodiversité ni pour la planète.

Avec le réchauffement climatique, notre atmosphère devient de plus en plus instable. Pour les océans, c’est le phénomène inverse qui se passe. Nos océans deviennent même plus stables encore que ne l’avaient initialement pensé les scientifiques, nous apprennent aujourd’hui des chercheurs de la PennState University (États-Unis). Malheureusement, ce n’est pas une bonne nouvelle.

Rappelons que dans les océans, les masses d’eau sont disposées en couches, en strates de températures et de densités différentes. Or lorsque l’océan est stable, ces couches ne se mélangent plus. L’eau fraîche et oxygénée du fond ne remonte plus et n’apporte plus ni oxygène ni nutriments aux eaux de surface. Ces dernières, de leur côté, ne peuvent plus absorber le dioxyde de carbone (CO2) de l’atmosphère et le faire couler dans les profondeurs.

La stratification de l’océan mauvaise pour le réchauffement climatique

À l’origine du phénomène : le réchauffement des eaux de surface et la fonte des glaciers. Température de surface et salinité de profondeur — car les glaciers qui fondent apportent de l’eau douce à l’eau salée des océans — plus élevées entraînent une plus grande stratification des océans.

« La capacité des océans à atténuer le réchauffement climatique est rendue plus difficile lorsqu’il y a moins de mélanges », explique Michael Mann, chercheur en sciences de l’atmosphère dans un communiqué. « Moins de mélanges descendants des eaux qui se réchauffent signifie que la surface de l’océan se réchauffe encore plus rapidement, conduisant, par exemple, à des ouragans plus puissants. Les modèles climatiques mondiaux sous-estiment ces tendances ».

Source : Futura-Sciences – Publié le 01.10.2020
Photo de une : Pixabay

h

Des chercheurs sont parvenus à décrypter les chants des baleines bleues
Pourquoi un rorqual s'est échoué en baie de Somme ? Les réponses de l'observatoire Pelagis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *