Chine ~ L’observation inédite de spécimens vivants de baleines à bec

Des scientifiques chinois, qui travaillaient dans la mer de Chine méridionale, ont rapporté les toutes premières observations de spécimens vivants d’une espèce de baleine peu connue.

L’année dernière, une équipe de l’Académie des Sciences de Chine (CAS) a repéré trois baleines à bec lors d’une expédition scientifique en mer. L’équipe de l’Institut des Sciences et de l’Ingénierie des Grands Fonds Marins (IDSSE) les a initialement identifiées comme étant soit des baleines à bec de Deraniyagala, soit des mésoplodons japonais.

Ces spécimens respectifs de baleines à bec n’ont jamais été observés vivants auparavant. Jusqu’ici, l’étude des deux espèces reposait sur les quelques baleines retrouvées mortes et échouées.

La couleur, les cicatrices et le comportement des mystérieuses baleines à bec à la surface de l’eau ont été décrits, pour la première fois, dans un article publié ce mois-ci dans la revue Integrative Zoology, relayé lundi par les médias chinois.

Deux des spécimens aperçus dans la partie Nord de la mer de Chine méridionale, par les chercheurs, ont été photographiés en haute définition, mais la grande similitude entre les deux espèces complique la distinction. Les trois étaient de taille similaire, avec une longueur estimée de 4,5 à 5 mètres.

Deux d’entre elles nageaient côte à côte, tandis que la troisième était un peu plus éloignée. Le trio a montré un comportement synchrone, et a effectué trois plongées consécutives à faible profondeur avant de disparaître dans des eaux plus profondes.

Parmi les cétacés répertoriés, les baleines à bec représentent un quart des espèces existantes, et sont les moins connues de tous les mammifères marins. Selon l’IDSSE, elles vivent et se nourrissent principalement dans les eaux profondes.

L’institut a déclaré que des recherches supplémentaires pourraient examiner si les bosses observées dans les sillons des baleines existent habituellement, ou si elles ont été causées par des engins de pêche ou des déchets plastiques, lesquels sont très présents dans la mer de Chine méridionale.

Traduction par Maéva Dramet pour Réseau-Cétacés d’un article, paru le 30 décembre 2020, sur le site South China Morning Post.
Photo : L’année dernière, des scientifiques chinois ont photographié trois spécimens d’une espèce de baleines rarement observée dans la mer de Chine méridionale. Credit : Weibo

p

OBSenMER, une application qui permet de remonter les observations d'animaux en mer
Pour la première fois en 40 ans, les baleines sont de retour dans les régions polaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *