Colombie-Britannique ~ Le retour d’un groupe d’orques au bout de 20 ans

Au bout de 20 ans, le groupe A5 d’orques résidentes du nord est revenu sur la côte centrale de la Colombie-Britannique.

Ce lundi 4 janvier, Jared Towers, chercheur auprès du ministère Pêches et Océans Canada, a photographié ce groupe, accompagné d’un nouveau-né, qui rejoignait Fife Sound dans l’archipel de Broughton.

Jared Towers explique que le groupe A5 est composé de trois familles matrilinéaires, dont l’une n’a fait que de rares apparitions ces dernières années, et que ce sont les deux autres matrilignes (A23 et A25) qui ont été aperçues ce lundi, après des décennies d’absence. 

«Cette famille adore passer son temps dans le nord-est de l’île de Vancouver, et pourtant, historiquement, elle aime l’archipel de Broughton, en particulier en hiver», a déclaré Jared Towers.

«Au cours des années 1980 et 1990, nous avons reporté de nombreuses observations et enregistrements de cette famille dans la région. Cependant, à partir du milieu des années 90, ces épaulards ont déserté la zone et leur présence n’avait pas été documentée jusqu’à ces quatre derniers jours.»

Alexandra Morton, biologiste, a établi un lien entre le départ des orques et les dispositifs de harcèlement acoustique utilisés dans les années 90 par l’industrie piscicole pour effrayer les phoques.

L’industrie conteste vigoureusement cette allégation, affirmant que les dispositifs ont été abandonnés en 1997. Le groupe d’épaulards a été enregistré pour la dernière fois dans la région en 2001.

Les chercheurs ont suggéré de nommer le nouveau-né Ne’nakw, ce qui signifie «retour à la maison» en kwak’wala (langue amérindienne de la Colombie-Britannique).

Les orques résidentes du Nord se portent mieux que leurs cousines du Sud en voie de disparition, malgré le fait qu’elles restent classées comme «menacées» par les organismes de réglementation fédéraux.

En 2018, Pêches et Océans Canada estimait la population à environ 302 orques.

Traduction par Simona Catozzi pour Réseau-Cétacés d’un article, publié le 7 janvier 2021, sur le site d’actualités canadien Global News.
Photo : Les orques du groupe A5 ont été aperçues accompagnées d’un nouveau-né le 4 janvier 2021. Crédit photo : Jared Towers.

p

Où vit le béluga l'hiver? Des recherches auront lieu en février pour cerner son habitat
OBSenMER, une application qui permet de remonter les observations d'animaux en mer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *