Nouvelle-Galles du Sud (Australie) ~ Une loi vient interdire les spectacles de dauphins

Suite à l’introduction d’une nouvelle législation, les dauphins en captivité ne pourront plus être élevés à des fins commerciales ni importés dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud.

Ces dispositions réglementaires, introduites aujourd’hui par Matt Kean, le ministre de l’Environnement de la Nouvelle-Galles du Sud, font suite à une enquête de la chambre haute sur les parcs hébergeant des dauphins et les cirques, et verront les spectacles de dauphins disparaître dans cet État.

Cette décision a été applaudie par Emma Hurst, députée membre du Parti de la Justice Animale, et vice-présidente de la commission d’enquête. Elle a déclaré que cette industrie est aujourd’hui «définitivement morte et enterrée» en Nouvelle-Galles du Sud.

«Après tant d’années d’exploitation licite, c’est encourageant de voir la Nouvelle-Galles du Sud écouter les experts et la communauté, et rejoindre enfin la mobilisation internationale de protection des cétacés», a-t-elle confié.

«Le message est clair – ces animaux ne sont pas nés pour être sur scène. Ils n’existent pas pour notre divertissement. Ils méritent une existence digne, et c’est ce que la Nouvelle-Galles du Sud a reconnu à travers cette nouvelle législation.»

Le dernier parc de Nouvelle-Galles du Sud à héberger des dauphins se dit «satisfait» par ces nouvelles dispositions.

Le parc à thème Sea World de Village Roadshow est situé sur la Gold Coast dans l’État du Queensland et ne sera pas directement concerné par la décision.

Dans la Nouvelle-Galles du Sud il reste encore un delphinarium, le Dolphin Marine Conservation Park (DMCP), situé dans la ville de Coffs Harbour, qui héberge actuellement trois dauphins, Zippy, Bella et Jet, tous nés en captivité.

Emma Hurst (right) has welcomed the rule change which was introduced by Matt Kean (left). Source: Supplied

Emma Hurst (à droite) a salué les modifications règlementaires présentées par Matt Kean (à gauche). Source : image fournie

Terry Goodall, le directeur général de DMCP, a déclaré à Yahoo News Australia que ces nouvelles dispositions règlementaires ne posent « aucun problème » au parc, ce dernier n’ayant à l’avenir aucune intention d’importer ou d’élever des dauphins.

«Je suis plutôt satisfait de l’objectif de cette loi», a déclaré M. Goodall.

«Nous sommes clairement visés, et nous avons trois dauphins que nous ne pouvons pas relâcher et dont nous devons prendre soin jusqu’à leur mort. Ils sont de fantastiques ambassadeurs de leur espèce.»

M. Goodall a annoncé que le parc s’emploie à déplacer ces dauphins dans un sanctuaire marin, et qu’à cette fin, il serait ravi de recevoir une aide gouvernementale.

Il avoue espérer que tout prochain changement n’entravera pas la possibilité d’héberger des dauphins blessés et insusceptibles d’être relâchés.

La réaction dans le monde à propos de la loi de la Nouvelle-Galles du Sud portant sur les dauphins captifs.

Les nouvelles dispositions règlementaires ont été bien accueillies par les militants des droits des dauphins du monde entier, dont Diane Fraleigh de l’Ontario Captive Animal Watch, un groupe qui a fait pression pour la création d’une législation similaire au Canada.

«Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli, et voir d’autres personnes protéger également les cétacés est quelque chose de formidable», a déclaré Mme Fraleigh.

«Nous accueillons la Nouvelle-Galles du Sud dans le giron de ceux qui se soucient véritablement du sort de leurs cétacés.»

Le Dr Ingrid Visser, spécialiste néo-zélandaise des cétacés, qui a apporté un argumentaire à l’enquête, a annoncé à Yahoo News Australia qu’elle souhaitait remercier toutes les personnes ayant joué un rôle dans la législation, y compris le gouvernement, les ONG et le grand public.

«C’est une nouvelle incroyable», a déclaré le Dr Visser.

«La Nouvelle-Galles du Sud est maintenant du bon côté de l’histoire et, en même temps, elle fait l’histoire !»

Traduction par Simona Catozzi pour Réseau-Cétacés d’un article de Michael Dahlstrom, publié le 26 février 2021, sur le site d’actualités Yahoo News Australia.
Photo : Les dauphins ne seront plus élevés à des fins commerciales en Nouvelle-Galles du Sud. Source: Getty Images

RC

Colombie-Britannique ~ Est-il trop tard pour sauver les orques résidentes du sud ?
Île de Vancouver ~ Une rencontre avec des orques apporte joie et indignation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *