Russie : l’opportunité d’une interdiction des captures de cétacés

L’ONG Marine Connection se réjouit de la nouvelle selon laquelle Svetlana Bessar, députée de la Douma d’État de la Fédération de Russie, a déposé un projet de loi pour interdire toute capture de mammifères marins sauvages à des fins culturelles et éducatives. En cas d’approbation et d’adoption, la nouvelle législation constituerait une avancée majeure vers la fin progressive des delphinariums russes, de nombreuses infrastructures dépendant encore, pour leur réapprovisionnement, des captures de cétacés sauvages. En outre, les orques et les bélugas ne seraient plus enlevés à leurs groupes d’origine ni exportés vers la Chine à des fins de divertissement.

Durant l’été 2018, sur plusieurs mois, quatre entreprises russes fournissant des mammifères marins aux aquariums ont capturé près de 100 cétacés, des bélugas et des orques, à des fins «culturelles et éducatives». Pendant quelque temps, les animaux ont croupi dans des enclos bondés dans la baie de Srednyaya, dans l’Extrême-Orient russe. Ils étaient destinés à vivre dans des aquariums chinois. Face au tollé international de scientifiques, de diverses ONG, dont la Marine Connection, d’activistes russes et de citoyens, et de l’acteur Leonardo DiCaprio, les cétacés ont pu finalement retrouver, en quelques mois, leur habitat naturel qu’est l’océan. Certains cétacés ont disparu alors qu’ils étaient encore détenus dans les enclos et ont probablement perdu la vie. Les captures ont été jugées illégales et les entreprises responsables se sont vu infliger des amendes.

Marine Connection soutient pleinement ce nouveau projet de loi, en cours d’élaboration pour une première lecture à la chambre basse de l’Assemblée fédérale de Russie. L’ONG continuera son travail crucial pour s’assurer que ces horribles captures ne se reproduisent plus jamais en eaux russes, en appelant à l’adoption rapide d’une législation, et que la totalité des  captures en milieu sauvage cessent pour de bon.

Nous ne pouvons accepter que cette situation perdure – nous avons besoin de votre soutien pour mettre un terme aux captures cruelles de cétacés, non seulement en Russie mais également au Japon, à Cuba et dans d’autres pays où ces mammifères marins font l’objet d’un commerce.

Traduction par David Delpouy pour Réseau-Cétacés d’un article, publié le 8 mars 2021, sur le site de l’ONG Marine Connection.

 

États-Unis ~ La licence du Miami Seaquarium à nouveau contestée
Une jeune orque nommée Skyla est morte au Loro Parque (Espagne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *