Japon : quitter la CBI sans perdre la face

Quelles seront l’été prochain les conséquences du départ du Japon de la Commission Baleinière Internationale ? Est-ce une nouvelle dévastatrice pour les baleines ou bien une raison d’espérer ?

Quand le gouvernement japonais a confirmé son retrait de la Commission Baleinière Internationale (CBI), le 26 décembre 2018, la communauté protectrice des baleines était sous le choc. L’annonce par le Japon de la reprise de la chasse commerciale en juillet 2019 a plongé les défenseurs de l’environnement dans la crainte de voir le nombre de baleines chassées considérablement augmenter, et que d’autres nations suivent son exemple.

h

Traduction par David Delpouy d’un article de Sasha Abdolmajid publié le 18 mars 2019 sur le site de Ceta Journal

Traduction intégrale

Photo de une : Pixnio

 

Les chasses inhumaines au rabattage engendrent chez les dauphins des traumatismes physiques et psychologiques
Japon - Des militants japonais lancent une action en justice contre Taïji

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *