Les défenses des narvals révèlent l’inquiétante évolution de l’Arctique

Jean-Pierre Desforges, chercheur à l’Université McGill de Montréal au Canada, a analysé l’impact des hausses de température de l’Arctique sur le narval, une espèce de cétacé qui vit dans cet océan. Atlantico : Une analyse des défenses de narval montre qu’à mesure que l’Arctique se réchauffe, leur régime alimentaire change. Qu’avez-vous appris sur le réchauffement...

Poursuivre la lecture

A l’écoute de la mer Méditerranée, la mission Sphyrna Odyssey a entendu le silence du 1er confinement

Lors du premier confinement, un silence inhabituel est tombé dans les rues… et dans les fonds marins ? Une mission baptisée Sphyrna Odyssey avait pour sujet l’écoute du milieu en mer Méditerranée de septembre 2019 à mai 2020. Soutenue par la Fondation Albert II de Monaco, elle a été pilotée par le Pr Hervé Glotin...

Poursuivre la lecture

Pourquoi les cétacés s’échouent-ils sur les plages ?

Chaque année, des milliers de baleines, de dauphins et d’autres animaux marins s’échouent sur les plages du monde entier. Ce phénomène touche des individus blessés, voire morts, poussés vers la côte par les vents dominants, mais aussi des animaux en bonne santé. Des groupes entiers de mammifères marins se retrouvent parfois prisonniers du sable (on...

Poursuivre la lecture

25% des mammifères marins sont en voie d’extinction. Changement climatique, la pêche est à blâmer

Une nouvelle étude a révélé qu’au moins 25% des mammifères marins pourraient être menacés d’extinction car le changement climatique, la pêche, les prises accessoires, la pollution et le développement maritime continuent d’avoir un impact négatif sur leur vie. Une équipe de l’Université d’Exeter a étudié le statut de 126 espèces, dont les baleines, les dauphins,...

Poursuivre la lecture

A Toulouse, l’entreprise CLS propose des cartes de zones à éviter pour protéger les dauphins du golfe de Gascogne

L’entreprise toulousaine CLS propose une solution pour éviter les captures accidentelles de dauphins dans le golfe de Gascogne. Une carte prédictive des zones à éviter. Depuis plusieurs années, des milliers de cétacés s’échouent sur les plages de l’Atlantique. Un nouveau dispositif pour protéger les dauphins du golfe de Gascogne pourrait être mis en place. Il...

Poursuivre la lecture

La pêche au chalut pollue autant que le transport aérien

La pêche au chalut, qui recourt à un long filet conique remorqué par un navire, est régulièrement remise en cause pour sa non-sélectivité sur les espèces capturées et les dégâts causés aux fonds marins. En 2016, le chalutage en eau profonde (plus de 800 mètres ou 400 mètres dans les zones vulnérables) a été interdit dans...

Poursuivre la lecture

Au large de l’Irlande, un dispositif à l’essai pour protéger les cétacés

Les bateaux, un danger pour les cétacés dans les eaux très fréquentées au sud de l’Irlande, qui abritent des baleines, des rorquals et des dauphins. Mais des scientifiques irlandais pensent avoir trouvé la parade. L’association de recherche et de conservation ORCA va tester son dispositif au large de comté de Cork : une bouée munie...

Poursuivre la lecture

Ciblés par les baleiniers au 19e siècle, les cachalots ont appris à éviter les harpons

La chasse à la baleine, notamment au 19e siècle, a été une industrie majeure. Malgré la mort de millions de spécimens, les cétacés ne sont pas restés passifs face aux assauts de leurs poursuivants et ont rapidement appris à contrer leurs attaques… Des registres du 19e siècle numérisés Au 18e et au 19e siècles, les...

Poursuivre la lecture

La défense des narvals, une mine d’informations sur ces étonnants cétacés

Des scientifiques ont analysé des défenses de narvals originaires du nord-ouest du Groenland. Ils ont constaté que ces « cornes » livrent de précieuses informations sur les conditions de vie passées des cétacés ainsi que sur leur environnement. Avec sa défense pouvant mesurer jusqu’à trois mètres de long, le narval figure sans aucun doute parmi les cétacés...

Poursuivre la lecture

Biologie marine : les cachalots plus facilement identifiés grâce au machine learning

Portée par Amazon Web Services (AWS), la technologie d’apprentissage automatique aide à l’identification et à l’étude des baleines. Lisa Steiner est biologiste marine. Elle suit les cachalots, ces mammifères au plus lourd cerveau du règne animal, dans l’archipel des Açores depuis 33 ans. Son but ? Suivre les schémas migratoires des baleines en photographiant leurs...

Poursuivre la lecture